Working holiday interrompu: 6 conseils

Farewell to a country I love

You take a year off and get your working holiday visa in order. You land in a foreign country, you find a job. You work during the day, you party at night at the hostel, and you have all the intentions in the world to keep going at it for a while.

Puis, ton propre gouvernement t’intime de rentrer au pays. Like, right now. Tu paniques un peu. Tu réalises que tu n’es pas couvert par ton assurance-voyage en cas de pandémie (ou peut-être que tu n’as pas d’assurance-voyage…). Les fermetures de frontières se multiplient, de plus en plus d’hôtels cessent leurs activités, les étrangers commencent à être traités comme des pestiférés et les vols d’avion se font de plus en plus rares.

N’empêche, tu es dans le déni. Rentrer maintenant? You’re not ready, you haven’t seen and done it all. However, before reaching the point of no return, you finally hear the voice of reason, and you leave this amazing working holiday experience behind to embark on a plane. Home is where you are going.

Man, this really sucks.Your dream is being squashed like an insignificant bug.

Of course you’re allowed to wallow in self-pity for a few days! In fact, why not do so during the imposed 14 days quarantine? Listen to Lisa Leblanc’s Ma vie c’est d’la marde, put it on repeat.

Then roll up your sleeves, and do something about it.

Image by Gerd Altmann from Pixabay, Image by Gerd Altmann from Pixabay, Image by jacqueline macou from Pixabay

6 conseils pour un working holiday interrompu et un retour forcé

1. Revois ce que tu avais prévu effectuer après ton séjour à l’étranger

À l’origine, il s’agissait probablement de te trouver un job dans ton domaine ou de rentrer à l’université. Or, tes projets doivent être repensés. Un retour prématuré justifie des changements de plans, surtout si tu es resté sur ta faim et que tu vis avec le sentiment de ne pas avoir été au bout de cette expérience de vacances-travail.

Retarder tes études fait du sens et ne pas te lancer immédiatement dans une super carrière est aussi envisageable. N’oublie pas que tes options de vacances-travail s’amincissent avec le temps, tandis que l’université et la carrière peuvent attendre encore un peu.

2. Considère repartir une fois la pandémie passée

Estime combien de mois il restera à ton visa lorsque les risques inhérents au voyage seront derrière nous. Repartir est la chose à faire si cela est possible et que le temps alloué par ton visa le permet. Sinon, tu prends le risque de regretter ce choix toute ta vie (et ça fera mal…!).

3. Ne succombe pas à la pression des autres

Ils seront nombreux à te presser, à te dire qu’il faut retourner aux études ou à tenter de te convaincre que quitter le pays à nouveau dans quelques mois est une mauvaise idée. Évidemment, ils ne comprennent pas que ton rêve a été avorté et que ton travel bug n’est pas dissipé. Ne laisse pas les autres t’influencer. Il n’y a aucun rush, aucun deadline à part ceux que tu t’imposes. Take your time to think this through, and listen to your heart.

4. Applique pour un autre working holiday visa

Pas de chance: tu es rentré comme il le fallait, la pandémie de Covid-19 a duré des mois et ton visa est venu à échéance. Hey, wait a minute, tout n’est pas perdu! Tu serais surpris de connaître le nombre de pays qui accordent des working holiday visas. Pourquoi ne pas partir à la découverte d’une contrée qui n’a rien à voir avec ton plan original, une destination qui ne t’avait jamais effleuré l’esprit? Qui sait où cela te mènera et ce que tu découvriras! Si tu es Canadien, le blogue de Global Goose pourrait t’aider. Enfin, bien que cela puisse être rebutant de remplir toute cette paperasse for yet another working holiday visa, accroche-toi au fait que you know it will be worth it.

5. Réalise que tu as le temps

L’université ne s’en va nulle part. Elle sera encore là, prête à t’accueillir, dans un an. Et non, tu ne manqueras pas le bateau en terme d’opportunités d’emploi si tu décides de repartir pour un temps. Il y aura tout autant de boulots intéressants disponibles à ton retour et ton expérience de travail à l’étranger ne pourra qu’être un atout.

6. Stay Focused

Il faudra travailler, à moins que tu sois revenu avec un compte en banque bien garni. Cependant, trouver un boulot dans un temps de pandémie s’avère difficile et décourageant -tant de commerces ont temporairement fermé leurs portes. Persévère, go job hunting, jette un coup d’oeil du côté des services essentiels, de la livraison et de l’agriculture. Ne te laisse pas abattre par le fait que cela pourrait prendre des mois avant que tu aies économisé assez d’argent pour un deuxième départ. Couche ton objectif sur papier et place-le bien en vue dans ta chambre ou encore en fond d’écran sur ton téléphone. Never forget your goal, and don’t let anyone or anything distract you from it.

working holiday
Image by Fathromi Ramdlon from Pixabay

Take a breath. You know this insane situation will not last forever. Tes aspirations sont simplement reportées. En attendant, ça te donne le plaisir d’avoir hâte à un nouveau départ. Toutefois, avant d’acheter un billet d’avion et d’appliquer pour un visa de vacances-travail, n’oublie pas de faire tes devoirs. Renseigne-toi à savoir si ta destination s’est bien remise de la pandémie, si y trouver un emploi sera réalisable et s’il s’agit d’un choix convenable dans les circonstances. Bonne chance et laisse-moi savoir dans les commentaires comment les choses se passent pour toi!

On se retrouve sur les réseaux sociaux?

2 commentaires sur “Working holiday interrompu: 6 conseils

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.