Voyage de longue durée et amoureux laissé derrière: Are You Willing?

Voyage de longue durée

Je vais te raconter une histoire, one that doesn’t end well. Il n’y a ni caramel sucré ni licorne rose pour en adoucir la finalité et la morale.

Ce n’est pas tout le monde qui rêve de voyage, certains sont heureux dans leur coin de pays et ne cherchent pas nécessairement à s’exiler. Alors que faire lorsque cette personne est ton amoureux(se) et que toi, tu es celui ou celle qui rêve de déguerpir pour un voyage de longue durée?

Voyage de longue durée: L’histoire qui finit mal

Ce n’est pas que Christophe n’aimait pas voyager ou ne rêvait pas de voir le monde, mais partir pour un voyage de longue durée le rebutait. Tu sais, c’est un paquet de troubles que de partir en PVT ou en backpacking pour plusieurs mois. Que faire de son appartement, de son inscription à l’université et de ses prêts et bourses? Comment amasser assez d’argent en travaillant au salaire minimum, à temps partiel, tout en continuant de payer un logement et les frais adhérents de même que les cours universitaires?

Mon obsession pour le working holiday, un projet que je mûrissais depuis quelques années, ne cadrait ni avec la réalité de Christophe, ni avec ses moyens financiers, ni avec ses propres rêves. Toutefois, en bon amoureux, Christophe comprenait ce désir de l’ailleurs qui m’habitait et il m’encourageait à vivre cette expérience tout en sachant que ce ne serait pas possible pour lui de suivre, principalement à cause de l’argent. Nous n’avions simplement pas bénéficié des mêmes chances en terme de rémunération, d’épargne et de budget.

Or, je devais partir et ça ne pouvait pas attendre. C’était à la fois comme une urgence et une question de timing. Le plan était donc simple: Je partirais, Christophe me rejoindrait pour des vacances trois mois plus tard, puis je rentrerais au Québec quelques semaines après sa visite.

Article connexe: Pourquoi voyager avant la fin de ses études: 12 raisons

Femme tenant la main d'un homme sur un sentier de roches face à la mer bleue
Photo de Mau00ebl BALLAND sur Pexels.com

It turned out that was a little naive. I did not know what traveling had in store for me.

Pendant les trois premiers mois de mon PVT, je n’ai pas eu conscience d’être en train de changer. J’appelais Christophe régulièrement, il me manquait, j’avais envie d’être avec lui. Puis vint le jour où je dû aller le chercher à l’aéroport d’Heathrow. Il était là, les yeux plein d’espoir et ému de me revoir.

Et bam! Un camion de dix-huit roues me passa sur le corps. Qui était ce garçon? Que faisait-il à s’immiscer ainsi dans mon univers à moi, vaillamment construit au fil des derniers mois, cet univers dans lequel il ne cadrait pas et n’avait pas sa place?

How can you drift apart from someone that you have been so close to weeks before? How can someone change (me) within weeks and become an entirely new person?

Christophe et moi avons voyagé à travers l’Irlande et l’Écosse deux semaines durant, plus déconnectés que jamais. Tout ce que nous avions bâti en deux ans de relation ne comptait plus et s’était envolé tel un château de cartes.

Photo de Levent Simsek sur Pexels.com

Voyage de longue durée: loin des yeux loin du coeur

Loin des yeux loin du coeur. Ce n’est pas entièrement faux. Ce n’est pas de sa faute, mais Christophe me paraissait fade, sérieux et banal comparé aux garçons des quatre coins du monde que je rencontrais, des jeunes hommes qui n’aspiraient qu’à vivre des aventures de toutes sortes et à s’éclater. Christophe was such a good guy, yet he just didn’t stand a chance.

We thought maybe it was just a phase. Maybe we would reconnect once I returned home.

Yet I did not want to go back. I was supposed to stay abroad for four months, and it turned out that it wasn’t enough. Four months became eighteen. And a two-year-old relationship died.

Christophe hated me for it. How could I have done this to us? To him. From his point of view, I had let the lack of responsibilities and some meaningless flings play with my head, but the truth is I had changed so much within three months that our relationship was doomed the day I had set foot in England.

So if you are thinking of long term travel, and if you must go by yourself leaving your love back home, I’m going to ask you one simple question: Are you willing to pay the price?

Photo de Oleg Magni sur Pexels.com

Voyage de longue durée: Es-tu prêt à en payer le prix?

I am not going to sugarcoat this story. It didn’t end well. We broke up, I hurt him a lot, and he never understood why. It was all my fault, and I certainly felt guilty even though I was happy as can be. I was living my dream. Was it worth it? It probably makes me a bad person from an outsider perspective, but I selfishly and shamingly admit that it totally was.

Évidemment, chaque histoire ne se termine pas comme celle-là et d’autres couples s’en sortent, bien évidemment, malgré un voyage à durée indéterminée. Simplement, je voulais te donner deux conseils en rédigeant cet article sur les voyages de longue durée.

Le premier est de ne pas sous-estimer à quel point tu changeras durant tes mois de périple autour du monde. Ce qui fait du sens maintenant n’en fera plus à ton retour. Ce qui t’anime et te passionne en ce moment peut évoluer dans une direction contraire à tes plans et tes désirs du moment.

Deuxièmement, si tu choisis de partir pour un voyage de longue durée et de laisser un amoureux(se) derrière, es-tu prêt(e) à, peut-être, devoir porter l’odieux d’être celui ou celle qui rompra la relation, celui ou celle qui devra porter le blâme? Es-tu prêt(e) à accepter l’éventualité que ta relation s’étiole et s’éteigne? (Article connexe: Don’t Get Stuck on a Boat Traveling to the Past)

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Que tu partes pour ce voyage de longue durée en solitaire ou non, la seule décision valable est celle qui te rendra heureux(se) et te permettra de vivre sans regretter quoi que ce soit. Qu’en penses-tu?

Tu aimerais peut-être: Vivre à sept durant son PVT

Cheers for reading!

On se retrouve sur les réseaux sociaux?

En-tête de l’article: Image par coryclayful de Pixabay

3 commentaires sur “Voyage de longue durée et amoureux laissé derrière: Are You Willing?

  1. J’ai eu 2 expériences en études à l’étranger (ça ressemble)… Pour le premier, ça n’a pas tenu très rapidement (probablement le déclic qu’il me fallait pour sortir de cette relation de 4 ans);qui ne me rendait plus heureuse sans que je ne m’en apercevoive). Je me suis mariée avec le 2eme… On est resté ensemble 10 ans. Peut être que si on n’avait pas décidé de se marier au bout de quelques mois de séparation physique (on se voyait quelques jours tous les mois), on se serait quitter avant. Mais à 22 ans… Je croyais à l’Amour avec un grand A. J’aurais tendance à dire que si faire un voyage est très important nous il faut le faire ! Un couple ça peut durer comme ne pas durer dans les 2 cas !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de partager ta petite histoire!
      À 22 ans, nous sommes toutes passionnées, je crois, et voulons croire au grand amour…
      Je suis d’accord avec toi: si un voyage (ou autre chose) est très important pour nous, il faut le faire. Sinon, ça devient des regrets difficiles à gérer et à accepter.
      Merci pour ce beau commentaire. 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.