11 erreurs commises en voyageant que tu devrais éviter

11-erreurs-à-éviter-en-voyageant

Peu importe le nombre de voyages que l’on a faits, les erreurs demeurent inévitables. Heureusement, on apprend de ces petites bévues et on peut partager notre expérience avec d’autres. Voici 11 erreurs que j’ai déjà commises en voyageant, en espérant que tu évites de les répéter à ton tour.

11 erreurs à éviter en voyageant

1- Oublier son passeport quelque part dans un pays étranger

C’est une des situations les plus stressantes qui ne m’est jamais arrivée en voyageant. Tout se remplace relativement facilement, mais pas un passeport. Il s’agit de la chose la plus précieuse que tu puisses transporter avec toi et cinquante mille pensées te passent par la tête quand tu réalises que tu roules depuis quelques heures et que ton passeport a été laissé derrière. Always, always, always know where your passeport is at all times! Pour la petite histoire, j’avais laissé mon passeport dans le coffret de sécurité de la chambre d’hôtel. Après l’avoir soudainement réalisé, deux heures de route plus tard, j’ai fait demi-tour et le passeport m’attendait à la réception. Plus de peur que de mal, mais ce fut suffisant pour gâcher ma journée, car j’avais maintenant plus de quatre heures de retard sur mon itinéraire. Je retiens également que ce n’est pas compliqué pour le personnel d’un hôtel d’ouvrir ces coffrets supposément de sûreté…

2- Ne pas visiter un endroit parce qu’obtenir un visa est compliqué

Plusieurs pays exigent un visa d’entrée, and it’s a pain. Il y a de la paperasse à remplir et des frais à débourser. Lorsque j’ai visité la Finlande, j’ai songé à me rendre à Saint-Petersbourg. De Helsinki, on parle d’à peine cinq heures de route. Or, mon itinéraire pour la Finlande ainsi que mon billet de retour étaient déjà déterminés et je me suis laissée décourager par le fait qu’il fallait faire une demande de visa pour traverser en Russie. Je le regrette un peu aujourd’hui. Si tu veux aller quelque part, just do it. En voyageant, les opportunités passent et ne reviennent pas.

3- Subir une visite de timeshare pour bénéficier d’une gratuité

C’est une erreur de voyage en ce sens que cela ne vaut vraiment pas le temps perdu. En plus, en sachant pertinemment que tu n’as pas l’intention d’acheter quoi que ce soit, tu fais perdre un temps précieux aux gens locaux. J’ai passé un avant-midi complet à écouter quelqu’un tenter de me convainque d’investir dans cet appartement en timeshare pour une gratuité qui ne m’intéressait pas tant ou pour laquelle j’aurais simplement mieux fait de payer. Ces histoires de timeshare sont particulièrement fréquentes au Mexique et dans les îles des Caraïbes.

4- Ne pas compléter un sentier par crainte de croiser un animal sauvage

Dans mon cas, c’était un ours. (Ou des ours?) Les panneaux d’avertissement étaient on ne peut plus clairs: une maman ourse et ses rejetons avaient été aperçus plusieurs fois au cours des derniers jours près du sentier. Et même si j’étais relativement bien préparée et que j’avais lu beaucoup sur le sujet avant de m’aventurer en Alaska, croiser une ourse en chair et en os m’effrayait quelque peu. Nous avons donc rebroussé chemin. Avec le recul, je crois que ce fut une erreur de voyage et que j’aurais dû terminer cette randonnée. Nous n’étions pas seuls et croisions d’autres randonneurs et le risque d’attaque demeurait faible. Be brave while traveling, but not stupid.

5- Ne pas passer quelques jours à un endroit pendant une escale à l’aéroport

On s’entend, ce n’est pas toujours possible. Parfois, le fait de laisser plus de 24 heures entre deux vols augmente considérablement le prix du billet. Il arrive également de ne tout simplement pas avoir le temps de s’arrêter puisque nos jours de vacances sont comptés. Or, si ces excuses ne s’appliquent à ta situation, cela vaut entièrement et totalement la peine d’étirer ton déplacement pour faire un saut dans une autre ville, à mi-chemin.

6- Ne pas bénéficier des cheap flights parce qu’il n’y a supposément rien à voir

Il y a quelque chose à voir partout. I have already established here that traveling has little to do with the destination, and a lot to do with your mindset and your open mindedness. Si tu as besoin de changer d’air, mais que le porte-feuille ne suit pas nécessairement tes envies, je te suggère de considérer les aubaines de dernières minutes des compagnies aériennes. Tu seras agréablement surpris de ce qu’il y a à découvrir à des prix parfois ridicules. Ravi(e), tu feras des jaloux à ton retour en racontant ce que tu as vu.

7- Arriver après le souper de bienvenue pour un tour organisé

Je ne suis pas folle des voyages de groupe organisés, avec guide et tout le reste. Je n’en ai fait qu’un seul, en Turquie. À cause de mon horaire de vol, je suis arrivée à l’hôtel à vingt-trois heures, bien après le souper de bienvenue. Une autre erreur de plus faite en voyageant, car ce fut très désagréable pour moi le lendemain matin. Tout le groupe avait déjà fait connaissance et il a été plus difficile d’y forger ma place. La chose à faire est d’arriver une journée plus tôt, même si cela occasionne des frais supplémentaires.

8-Laisser un(e) ami(e) venir te rejoindre après plusieurs mois de voyage

Ça passe ou ça casse. De mon côté, ce ne fut pas la joie. Sans t’en rendre compte, tu te crées ta propre routine et tes propres repères au fil des semaines en voyageant. Lorsqu’un(e) ami(e) de ton pays natal débarque après que tu aies été sur la route plusieurs mois, il ou elle chamboule, sans le vouloir, tes habitudes. C’est agaçant, c’est dérangeant et ce n’est pas nécessairement le gros party de réunion auquel tu t’attendais. Tu es fatigué après plusieurs semaines à errer et tu as dépassé le stade de l’émerveillement. Cet ami arrive, frais et dispo, et il veut en voir le plus possible en deux semaines avant son retour. Vous n’avez ni le même niveau d’énergie ni les mêmes envies et vos positions sont difficilement réconciliables.

Lire plus: Voyage de longue durée et amoureux laissé derrière: Are You Willing?

9- Ne pas louer une voiture et tenter de faire le voyage en transport en commun

Il y a des destinations qui n’ont pas la cote en terme de transport en commun et c’est le cas de la majorité de l’Amérique du Nord (à l’exclusion des grands centres). Si, en plus, tu n’as pas beaucoup de temps devant toi, tu risques de revenir déçu de ton périple. De mon côté, essayer de voir la Nouvelle-Écosse en transport en commun ne fut pas un succès, à un point tel que j’ai fini par la louer, cette voiture. L’avoir fait dès le jour 1 m’aurait permis de voir beaucoup plus de cette province.

10- Ne pas profiter d’une activité parce que ton compagnon de voyage n’en a pas envie

Parfois, il faut s’affirmer et dire avec diplomatie à son compagnon de voyage que vous devriez vous séparer pour une journée ou deux, le temps de profiter d’une activité que l’autre n’a pas envie de faire. C’est sain et personne ne garde de la rancoeur.

11- Économiser sur ton choix de backpack

Si tu as l’intention de partir plusieurs mois en backpacking, il ne faut pas lésiner et être pingre sur l’achat du sac à dos. En achetant le mien, j’ai voulu économiser une centaine de dollars et je n’ai pas opté pour ce qui s’avérait la meilleure option. Bien que mon sac ait été d’excellente qualité, il ne s’ouvrait pas de multiples côtés et j’avais trouvé cela enrageant. Pour cent dollars de plus, j’aurais eu un sac que l’on pouvait ouvrir par le haut, par le bas et sur les côtés et cela m’aurait vraiment facilité la vie. (Sais-tu le nombre de fois que tu vides et remplis ce sac au cours d’un voyage en backpacking?!?) Quelquefois, en voulant sauver des sous, on fait des erreurs que l’on regrette par après.

Lire plus: Le backpacking – avantages et inconvénients

J’espère que tu réussiras à éviter certaines de ces erreurs en voyageant maintenant que tu as été prévenu. 😉 N’oublie pas de laisser en commentaire tout autre conseil que tu aurais à donner ainsi que tes questions. Enfin, je profite de l’occasion pour te laisser savoir que le blogue a désormais une page Facebook. Au plaisir de t’y retrouver!

Cheers for reading!

Ajoute des étincelles voyage à ton inbox!

Reçois un nouvel article d’inspiration voyage par semaine. De plus, comme cadeau d’abonnement, tu recevras des documents téléchargeables et imprimables pour mieux planifier tes escapades.

Rejoignez 616 autres abonnés

À épingler maintenant pour lire plus tard!

En-tête de l’article: Image by Free-Photos from Pixabay

8 commentaires sur “11 erreurs commises en voyageant que tu devrais éviter

  1. Super article et vraiment de bons conseils que je retiens pour mes futurs voyages ! Par contre, je n’ai pas compris la notion de « timeshare », même en ayant cherché sur internet.. peux-tu m’expliquer ? 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour!
      Un timeshare est l’achat ou la location à long terme sous contrat d’un appartement avec plusieurs autres personnes (que tu ne connais pas). Et vous vous partagez le temps où vous occupez le dit appartement au cours d’une même année. Concept très populaire près des plages et stations balnéaires du Mexique et de plusieurs îles des Caraïbes. Investir dans ce genre de truc n’est vraiment pas quelque chose que je recommande…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.