Le premier voyage de longue durée et les émotions qui l’accompagnent

premier-voyage

On parle beaucoup de comment bien se préparer à un premier voyage de longue durée en termes de budget et d’itinéraire, par exemples. Toutefois, peu d’articles traitent du côté émotionnel d’un tel périple. Ici, j’aborde les sentiments et les émotions que tu ressentiras au tout début d’un premier voyage de longue durée. À toi de juger, ensuite, s’il s’agit de quelque chose que tu as envie de connaître.

Article connexe: Voyage de longue durée et amoureux laissé derrière

Premier voyage de longue durée: les émotions des premiers jours

Tu en rêvais depuis un moment déjà: partir, déguerpir, découvrir l’ailleurs par toi-même, te faire ta propre opinion du monde, être seul maître de tes décisions. Assis dans l’avion, tout te paraît irréel. Tu réalises ton rêve et tu y crois à moitié. Toi qui as cassé les oreilles de ton entourage pendant des années à propos de ce premier voyage de trois, six ou douze mois, tu mets enfin ce projet à exécution. Tu es incroyablement heureux.

En regardant par le hublot, tu aperçois le soleil se lever sur un autre continent, une autre nation, et tu te laisses aller à un peu de sentimentalisme: c’est assurément le plus beau lever de soleil que tu n’as jamais vu (d’ailleurs, en as-tu apprécié d’autres avant? T’es-tu vraiment déjà levé à l’aube pour admirer le lever du jour?)

Lire plus: Vacances-travail et backpacking: avantages et inconvénients

Tes pensées virevoltent. Tu songes à quel point il sera étrange de ne pas voir tes proches pendant si longtemps, puis tu reviens à ton idée de départ, celle que tu ressasses telle une chanson mise sur repeat: ce que tu t’apprêtes à vivre est formidable et inouï.

Les premiers jours à destination, tu as l’impression de vivre pour la première fois. Devant toi, il n’y a que des semaines et des semaines de rêve et de liberté. Tu goûtes et profites pleinement de ce que la vie a à offrir. You are feeling so very alive.

Et tu es tellement fier de toi! Tu as passé par-dessus tes peurs et tu as foncé pour réaliser ce qui te tenait tant à coeur. Ce n’est pas tout le monde qui peut, qui ose, qui réussit. En même temps, tu es conscient qu’il y a un peu de chance dans tout cela et tu envoies un merci dans le cosmos. Merci à ta destinée, ta bonne fortune.

Lire plus: 11 erreurs à éviter en voyageant

fille-en-robe-dansant-dans-un-champ-d'herbes-hautes
Image by Jackson David from Pixabay

Or, voilà qu’après quelques jours, tu ne désires que rentrer à la maison. Tu te sens seul, tu en as marres de parler une langue qui n’est pas la tienne, tu es fatigué, tu as les émotions à fleur de peau. Finalement, ce premier voyage sera bien long… Toutes ces semaines à te lamenter et à te morphondre, tu ne tiendras pas.

On est tellement bien chez soi, pourquoi t’être embarqué dans cette folle aventure? You’re homesick after only a few days on the road. A week away feels like a life sentence. Après tout, tu n’es peut-être pas fait pour voyager, penses-tu…

Toutefois, lorsque ce type de pensées t’assaille, tu t’efforces de te rappeler que ce dans quoi tu t’es embarqué, c’est dans la vie pure et dure, avec ses hauts et ses bas, avec ta seule personne sur qui compter.

Because when you decide to travel long term, that’s what you sign up for: the highest highs, and the lowest lows. A roller coaster of emotions that will haunt you for a very long time.

Lire plus: Vivre à sept durant ses vacances-travail

premier-voyage
Image by StockSnap from Pixabay

Ça prend du guts pour décider de quitter pour plusieurs mois et encore plus pour choisir de partir seul pour un premier voyage. Et ça prend un sacré courage aussi pour demeurer à l’étranger quand la déprime te gagne. Cependant, ce qui te tient à l’étranger si longtemps, c’est précisément ces émotions intenses et grisantes que tu vis jour après jour. C’est comme une drogue, a feeling many become addicted to. Once you have tasted it, it is very hard to let go.

Les émotions ressenties au début d’un premier voyage de longue durée peuvent être difficiles, mais tu ne regretteras jamais d’avoir persévéré et d’être passé par-dessus ces quelques moments d’abattement. La profondeur de ce que tu découvriras sur le monde et sur toi-même en vaut totalement la peine.

Lire plus: 12 raisons de voyager avant le fin de tes études

Alors, es-tu tenté par l’aventure? Et si tu es déjà passé par là, que retiens-tu des émotions qui t’habitaient alors?

Cheers for reading!

Ajoute des étincelles voyage à ton inbox!

Reçois un nouvel article d’inspiration voyage par semaine. De plus, comme cadeau d’abonnement, tu recevras des documents téléchargeables et imprimables pour mieux planifier tes escapades.

Rejoignez 616 autres abonnés

En-tête de l’article: Image by Pexels from Pixabay

2 commentaires sur “Le premier voyage de longue durée et les émotions qui l’accompagnent

  1. Je me retrouve beaucoup dans tes émotions d’avant voyage. De mon côté, « la panique » vient au moment, où je quitte chez moi. J’ai toujours en tête « mais quelle connerie je suis en train de faire, rentre donc chez toi ». Une fois dans le bus qui m’emmène à la gare puis à l’aéroport, je suis sereine avec quelques larmes qui perlent sur mes joues.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.