21 habitudes anglaises qui te donneront envie de mettre les pieds en Angleterre

habitudes-anglaises

J’affiche ouvertement mon amour pour le Royaume-Uni. Étonnament, je n’ai jamais parlé de cette destination après plus de dix mois de blogging, ne sachant pas sous quel angle l’aborder. En effet, lorsqu’un sujet est près du coeur, il est plus difficile de le mettre par écrit, car tu veux lui faire honneur. Cet article aurait donc pu porter plusieurs titres: les habitudes anglaises desquelles je suis tombée amoureuse, les coutumes britanniques que j’ai adoptées, les habitudes anglaises qui me font craquer ou encore les moeurs qui rendent l’Angleterre fantastique et unique. (Si tu as lu ma page About Me, tu sais que, selon moi, Brits can do no wrong.) Retrouve donc dans ce billet une liste de 21 habitudes anglaises attachantes qui te donneront littéralement envie de visiter le pays.

Lire plus: Lettre d’amour à Édimbourg

21 habitudes anglaises qui te donneront envie de visiter l’Angleterre

L’Angleterre, coeur de la Grande-Bretagne, est une destination qui a beaucoup à offrir tant au niveau culturel et historique que du point de vue des paysages et de la nature. Si tu hésites encore à mettre le cap vers cette île européenne, ces 21 charmantes habitudes anglaises auront tôt fait de te convaincre.

Lire plus: Comment visiter Édimbourg entre amis: 10 activités pour s’amuser

1. Les mushy peas et autres mets typiques

L’Angleterre n’est pas réputée pour sa gastronomie bien qu’il s’agisse un peu d’une exagération. On trouve de très bonnes tables partout au pays et, honnêtement, les meilleurs takeaway asiatiques et indiens que j’ai dégustés se trouvent dans des bleds perdus de l’Angleterre. De plus, les mets traditionnels anglais, sans être particulièrement recherchés, représentent une valeur sûre à commander dans n’importe quel pub.

Les mushy peas demeurent un mets surprenant. Équivalents aux pommes de terre en purée, les mushy peas ne sont rien de plus qu’une variété de pois cuits lentement auxquels on ajoute du bicarbonate de soude, puis qu’on écrase. Ils sont servis avec des fish and chips (excellents!) ou un repas de meat pie (revigorant!). Au premier coup d’oeil, cette mixture vert pomme surprend. Puis, on y prend plaisir et, après de nombreux repas au pub, on y trouve un réconfort certain. Et il en va de même avec tous les mets britanniques: un comfort food comme peu de pays peuvent se vanter de cuisiner.

habitudes-anglaises
Image by pixel1 from Pixabay

2. Boire du thé

Toute la journée. A cup of tea when you get up, a cup of tea at 10 o’clock, a cup of tea after lunch, an afternoon tea, a cup of tea because you’re feeling low, toutes les raisons et toutes les occasions sont bonnes pour boire une tasse de thé. Les Britanniques appellent même leur pause, au boulot, « tea break ». Mais attention! Si un Anglais te dit qu’il prend un tea break, ça ne veut pas dire qu’il s’en va préparer une infusion. Il veut simplement dire qu’il prend un petit cinq minutes de pause pour aller à la salle de bain, prendre une collation ou peut-être même boire… autre chose qu’un thé.

Et quel est le plus cool dans l’habitude anglaise de boire du thé? C’est que l’infusion n’est rien de plus qu’une bonne vieille poche de Tetley qu’on aime servir dans un gros mug. (Fais gaffe: Il ne s’agit pas du Tetley peu ragoûtant que l’on retrouve en Amérique du Nord. Ce que tu trouveras sous le nom de Tetley dans un supermarché anglais a un goût totalement différent). Ainsi donc, les Brits ne boivent pas leur thé dans de délicates tasses de porcelaine au quotidien. Si l’art du thé existe bel et bien, on ne sort le beau service que quand on a le temps, lorsque grand-maman rend visite ou lors de grandes occasions. Dans la vie de tous les jours, le thé n’est rien de plus que le cocooning par excellence et un rituel qui reste sans prétention. Thus why I love it and have adopted it!

mug-de-thé-bleu-avec-un-crayon-et-un-journal
Image by Paul Ramsay from Pixabay

3. Faire la file – partout

À prime abord, on trouve cela étonnant. Quel peuple civilisé et discipliné! Patienter ainsi, en file, avant de monter dans un autobus, en attendant le train ou bien queuing à la gauche de l’escalier roulant afin de laisser un passage libre détient quelque chose de fascinant! Quiconque a déjà pris le métro à Montréal sait que l’art d’attendre patiemment son tour, en ligne de surcroît, n’est pas donné à tout le monde. Je mentionne tout de même que la maîtrise de la file s’étiole un brin après quelques verres au pub ou encore à l’aéroport…!

4. Le vocabulaire

J’ai appris l’anglais au Canada et on m’a bien inculqué toutes les expressions nord-américaines. En débarquant en Angleterre, je n’ai pu faire autrement que de trouver leur langage coloré. Leurs expressions sont évocatrices et marquantes et j’adore à quel point elles démontrent avec précision une réalité.

Parfois, si on n’a pas l’habitude, on se fait avoir. Ne demande pas des pants au magasin, on te pointera les sous-vêtements. Ne mange pas des cookies, savoure des biscuits. Fries are chips et croustilles se dit crisps. Ketchup is tomato sauce, and a parking is a car park. Things are not fancy, they are posh, because fancy is actually something you like. A pudding is a dessert, and salad is the extra you want on a sandwich. Furthermore, nothing is nice, but everything is lovely. Et malheur à toi si tu te nommes Fanny, puisqu’en argot a fanny is the female sex organ. But don’t loose the plot! Cela peut être un peu mélangeant à prime abord lorsqu’on débarque du Canada, mais ô combien charmant!

Et peut-on parler de l’habitude anglaise d’utiliser le mot bloody cinquante fois par jour? Puissant synonyme du mot very, c’est un terme imagé que les Anglais utilisent à toutes les sauces. It’s about bloody time. He’s bloody annoying. Bloody hell. (That last one is a tiny bit offensive; you shouldn’t abuse.) Comment ne pas aimer!

5. Les journaux

Les tabloïdes anglais sont uniques et irrévérencieux. Les unes sont savoureuses, à la limite de l’acceptable, et sans merci. Journalists certainly don’t sugarcoat any story. Les journaux britanniques transforment de simples faits divers en scandales et c’en est presqu’un plaisir coupable.

Je salue tout de même la fin de la page 3 girl. Pendant plus de 50 ans, de nombreux journaux anglais ont affiché en page 3 une jeune fille topless. Le Daily Star a été le dernier tabloïde à rompre avec cette pratique sexiste et rétrograde.

journal-dans-la-fente-pour-les-lettres-et-porte-tuquoise
Image by DieElchin from Pixabay

6. L’accent

It definitely takes some getting used to. En débarquant en Angleterre, je n’avais pas idée à quel point cet accent variait d’une région à l’autre et que le commun des mortels ne s’exprimait pas du même parler léché qu’à la BBC. Pourtant, une grande partie de l’attrait envers les Brits tient en cet accent fascinant qui, je dois l’admettre, n’a plus rien d’ensorcelant après une soirée au pub et de nombreuses pintes.

7. Les parapluies

Tu ne vois plus la pluie de la même façon après avoir voyagé en Angleterre. J’ai toujours cette image en tête d’une centaine de personnes se tenant debout, attendant le train en fin de journée. Certaines lisent le journal, d’autres un bouquin ou encore elles ont les yeux rivés sur leur téléphone. Une pluie fine se met à tomber sans que quiconque n’interrompe son activité. D’une main, le regard toujours fixé sur un livre ou un portable, ils ouvrent tous leur parapluie nonchalamment, sans soupirer ni chigner. C’en est presque poétique.

Cette habitude anglaise d’ouvrir simplement un parapluie et de continuer à vaquer à ses occupations, it’s just plain awesome. Quand tu y habites, tu te mets à traîner un imperméable ou un parapluie avec toi partout où tu vas.

trois-parapluies-ouverts-près-de-l'entrée-d'une-station-du-tube
Image by Tasos Lekkas from Pixabay

8. Le sens de l’humour

Pince-sans-rire et bourré de sarcasme, l’humour britannique est subtil et absurde sans manquer de finesse. De plus, les Britanniques n’hésitent pas à rire d’eux-mêmes et n’ont pas peur de montrer leurs travers. Il ne faut pas être susceptible pour vivre entouré d’Anglais.

Je regarde régulièrement des séries et des films anglais et, occasionnellement, je lis des articles britanniques sur le web. À coup sûr, j’éclate de rire toute seule dans mon coin. Peut-être faut-il avoir vécu au U.K. pour apprécier cet humour, puisque lorsque j’essaie de raconter et d’expliquer une blague à quelqu’un, il n’y trouve pas le moindre plaisir. Or, je t’assure, ils ont un sens de l’humour décapant!

9. La culture du pub

En apprenant que les pubs ferment à 11h le soir, cela surprend. C’est si tôt! Cependant, à partir du moment où tu constates que les gens envahissent les pubs dès 16 heures, tu réalises que de fermer à 23 heures n’est pas une mauvaise chose puisque plus personne ne tient debout! Oui, les Anglais fréquentent les pubs assidûment et boivent beaucoup. Ça fait partie de leur mode de vie, c’est culturel et c’est totalement cool!

Aucun pub ne se ressemble, bien qu’ils aient quelques traits en commun: la devanture vitrée peinte d’une couleur vive, l’enseigne à l’écriture dorée et son panneau qui claque au vent, les tables et les chaises en bois foncé, les portraits ou autres tableaux aux murs, un éclairage tamisé de même qu’un long bar devant lequel se tenir pour consommer ou commander et, enfin, une cloche pour sonner le last call. Aussi, les propriétaires de pubs font preuve d’une belle créativité pour les nommer.

Malgré ces ressemblances, chaque pub a définitivement sa propre personnalité et des traits qui les différencient, que ce soit leur thème ou un élément de décor unique. Au pub, on peut se contenter de prendre quelques verres, mais on peut également y avaler un repas complet ou une simple collation. Après la fermeture, si on a une fringale, ce sont les takeaway qui sont pris d’assaut.

10. La facilité du transport en commun

Lorsque tu habites en Amérique du Nord, tu te retrouves bien malgré toi en pâmoison devant le système de transport britannique. Tube, train et autobus sont à l’heure, tombent rarement en panne et se rendent à peu près partout en un temps raisonnable. Tu peux absolument te passer d’une voiture dans ce pays.

Aussi, les messages préenregistrés du tube te restent en tête telle une mélodie: « Please mind the gap between the train and the platform ». « The next station is Baker Street. » (C’est qu’il faut entendre l’accent dans sa tête pour y retrouver tout le plaisir…!)

tunnel-du-tube-métro-à-londres
Image by Jay Curley from Pixabay

11. La scène culturelle

Les Anglais connaissent la valeur de la culture (même si ça ne paraît pas toujours quand on les croise à la sortie du pub!) et Londres compte des dizaines de musées gratuits. C’est fantastique! Si l’hébergement est un peu dispendieux lorsqu’on visite l’Angleterre, on peut tout de même bénéficier d’un voyage à prix acceptable grâce aux nombreuses attractions gratuites.

De plus, les théâtres du coeur du West End de Londres offrent des spectacles de qualité dans toutes les gammes de prix et obtenir des billets à la dernière minute n’est pas difficile. Le Theatreland de Londres possède un aspect communautaire convivial, a good vibe et un laisser-aller que le Broadway de New York n’a pas. Voilà un quartier à visiter absolument bien qu’en soirée, à la sortie de la salle, il ne faut pas se laisser impressionner ni rabrouer par les punks qui l’envahissent. C’est un inoffensif package deal. Personnellement, si je n’avais qu’un show à voir à Londres, je me procurerais un billet pour Les Misérables qui y est présenté depuis 1985.

Lire plus: The Best Moment of My Life: Voir Les Misérables au Palace Theatre

Abonne-toi, c’est gratuit!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Abonne-toi au blogue gratuitement et reçois le nouveau contenu voyage par courriel.

Obtiens en plus tout ce dont tu as besoin pour planifier un voyage, prêt à être imprimé et utilisé!

12. Le petit-déjeuner anglais

Des tomates grillées, du bacon qui n’en est pas vraiment (d’un point de vue canadien…), des fèves à la sauce tomate (ça change du sirop d’érable), des oeufs et du black pudding? Oui! Il y a un je-ne-sais-quoi de réconfortant à ce petit-déjeuner typiquement anglais et tu devrais le savourer à chaque occasion qui se présente. Quant au black pudding (boudin noir), on s’y fait. Son goût et sa texture rappellent la saucisse; il ne faut simplement pas trop penser à ce que l’on s’apprête à avaler.

13. La conduite à gauche

Voilà une habitude anglaise totalement déstabilisante. En arrivant en Angleterre, tu sais très bien que la conduite se fera à gauche. Néanmoins, c’est inévitable, la première fois que tu traverseras une rue, tu regarderas du mauvais côté et manqueras de te faire renverser. Et cela même si, à Londres, on a pris la peine d’écrire sur l’asphalte « look left » ou « look right » pour les pauvres touristes. Et cette première fois où il s’en aura fallu de peu pour que tu laisses ta vie sur un trottoir anglais, un sourire niais se dessinera sur ton visage pendant que tu poursuivras ton chemin rempli de contentement.

Article connexe: Le premier voyage de longue durée et les émotions qui l’accompagnent

14. Keep Calm and Carry On

Au Québec, nous avons eu le timide « ça va bien aller » en début de pandémie. Le gouvernement anglais, au temps de la Deuxième guerre mondiale, y est allé d’une devise reflétant tout le flegme britannique: « Keep Calm and Carry On ». Si le reste du monde et de multiples compagnies ont dépoussiéré ce slogan et se le sont appropriées au cours des dernières années, il n’en demeure pas moins que peu de phrases témoignent de l’attitude des Anglais comme celle-là. Le calme britannique n’est pas un mythe et cette apparence d’impertubabilité est, avouons-le, séduisante.

15. La mode et l’anti-fashion

Si de grands designers font briller la Grande-Bretagne dans l’univers de la mode, les anti-conformistes ont tout autant leur place, particulièrement à Londres. Tout le monde est différent, tous les styles sont présents et c’est vraiment un endroit où tu peux affirmer tes goûts vestimentaux et afficher qui tu es sans avoir peur de sortir du lot ou d’être montré du doigt.

J’adore Londres, je m’y sens à ma place. Et Paddington l’explique si bien: « Mrs. Brown says that in London everyone is different, and that means anyone can fit in. I think she must be right – because although I don’t look like anyone else, I really do feel at home.

16. La license de télévision

On prend tellement de choses pour acquises, au Québec et au Canada, comme regarder gratuitement la télévision. Or, il s’avère qu’en Angleterre, you need to pay for a TV license in order to watch telly. Cette license coûte environ 150£. Si tu ne la paies pas, tu contreviens à la loi et on viendra sonner à ta porte. It happened to me! Les amendes peuvent être salées et frôler les 1000£ et tu pourrais même être poursuivi en justice. (Ce qui n’a pas été mon cas, Dieu merci! Le charme de l’étrangère a opéré et je m’en suis tirée avec un avertissement.)

Et en quoi cette habitude anglaise est attachante? Elle est unique et date d’une époque où les Anglais avaient besoin d’une license pour à peu près tout. Cette license permet, aujourd’hui, le développement d’une télé de qualité à la BBC et donne aux Brits une raison de se chamailler autre que « faut-il mettre le lait avant ou après l’eau bouillante dans un thé? ».

17. Les salles de bain

Pourquoi mettre de la céramique ou un beau plancher de bois franc quand un tapis fait aussi bien l’affaire? Il va sans dire, les Anglais adorent leur tapis à un point tel qu’ils en posent même dans la salle de bain. N’y a-t-il rien de pire qu’une moquette à la grandeur d’une salle de bain pour y conserver toute l’humidité?! Cette habitude anglaise est bizarre, mais le pays ne serait pas le même sans cela!

Je pourrais également aborder le papier de toilette coloré ou la chasse d’eau que l’on tire à partir d’une corde suspendue au plafond (et les plafonniers qui s’allument de la même façon). Je dois aussi mentionner le fonctionnement des douches qu’il faut actionner à partir de boutons et de touches étranges. En effet, il n’y a pas de robinets dans les douches, puisqu’elles sont électriques. L’eau ne provient pas d’un chauffe-eau, elle est plutôt réchauffée en arrivant dans un genre de boîtier installé au mur. (Mes connaissances en plomberie s’arrêtent là.)

19. Boire une bière

You’ll have a few pints. It’s bound to happen, même si tu n’es pas amateur de bière et que tu préfères le vin ou les cocktails. Stout, ale et lager, blonde ou brune, tu te laisseras tenter par a beer on tap servie dans les règles de l’art et remplie à ras bord.

Article connexe: Vivre à sept durant son PVT ou ce film qui raconte ma vie de voyageuse

devanture-d'un-pub-noire-et-blanche-et-insigne-dorée
Image by falco from Pixabay

20. Dire cheers

Que veut dire cheers pour les Anglais? Bien des choses! Merci, au revoir, à ta santé, non merci, bonjour… Cheers est utilisé dans mille et un contexte. Si tu veux passer pour quelqu’un de la place, il faut maîtriser l’art du cheers. Ce n’est pas pour rien que tous mes articles se terminent par « cheers for reading! ». Cela représente mon clin d’oeil à ma destination fétiche.

21. Les Christmas crackers

Nous avons de magnifiques traditions de Noël au Québec, mais les Christmas crackers en est une que j’envie aux Britanniques. Qu’est-ce qu’un Christmas cracker? Il s’agit d’un genre de rouleau enveloppé dans du papier de Noël qui fait pop quand on l’ouvre. (Deux personnes doivent tirer chacune de leur côté pour l’ouvrir.) À l’intérieur se trouvent une blague, une petite surprise et une couronne de papier de soie qu’il faut porter fièrement. And they do! They wear it! Ça fait sourire, ça met du bonheur à la table et c’est une habitude anglaise tout ce qu’il y a de plus sympathique.

Article connexe: 12 idées de cadeaux pour voyageurs

rouleau-rouge-et-doré-posé-sur-une-table-sur-une-assiette
Image by Al Lambe from Pixabay

Maintenant que j’ai dressé cette liste d’habitudes anglaises, je me demande vraiment pourquoi j’ai pris la décision de rentrer plutôt que de rester là-bas! J’espère que cette liste t’a donné envie de mettre les pieds en Angleterre et que j’ai allumé le désir de découvrir cette culture. Laisse-moi également savoir en commentaire si certaines de ces habitudes t’ont fait sourire ou rêver.

Tu as aimé cet article? N’hésite pas à le partager sur tes réseaux sociaux!

Cheers for reading!

Rejoignez 743 autres abonnés

En-tête de l’article: Image by Thierry Jové from Pixabay

10 commentaires sur “21 habitudes anglaises qui te donneront envie de mettre les pieds en Angleterre

  1. J’ai bien profité de lire cet article. J’ai voyagé trois fois en Angleterre dans ma vie, et je suis tout à fait d’accord. Ils sont vraiment différents que nous en Amérique du Nord, mais «charmant» est vraiment le mot juste pour eux.

    Aimé par 1 personne

  2. Oh! Bloody hell! 😉Que tu me donnes le goût de retourner en Angleterre… Ton article est excellent et j’y ai fait de belles découvertes. Et je me promets de les expérimenter lors de mon prochain voyage. Ah! Que j’ai hâte 🤪

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.