Voyage en Alaska: l’itinéraire parfait pour 11 jours sur la route

route-gravel-montagne-gazon-et-roches

Dernière mise à jour: 17 janvier 2022

Ce qu’un voyage en Alaska peut offrir: chaînes de montagnes et glaciers à perte de vue, icebergs à la dérive, phoques et grizzlys, délicieux crabes et flétans, randonnées pédestres facilement accessibles et, surtout, des routes pratiquement désertes et un territoire infini à explorer.

Or, si les croisières en Alaska ont la cote depuis longtemps, elles sont loin d’être idéales pour découvrir ce que cet état américain unique a à offrir. Un road trip s’impose.

Dans cet article, tu découvriras l’itinéraire parfait pour un premier voyage en Alaska, en été.

Lire plus: Découvre la section du blogue sur les États-Unis

Rien n’est stable dans le monde du voyage. N’oublie pas de vérifier les avertissements de ton gouvernement ainsi que ceux de ta destination avant de t’aventurer quelque part. De plus, même si je garde mes articles le plus à jour possible, il est de la responsabilité du voyageur de vérifier toute information trouvée sur ce blogue auprès des diverses instances et organisations officielles et de consulter un guide de voyage. (Lire toutes les conditions d’utilisation du site)

Voyage en Alaska: itinéraire idéal de 11 jours en été

Un voyage en Alaska n’arrivera probablement qu’une seule fois dans ta vie et peu importe où tu iras, tu ne peux pas vraiment te tromper: l’état au grand complet est digne de figurer dans un palmarès de National Geographic. Toutefois, justement à cause de la taille et des longues distances à parcourir, il peut être difficile de savoir où aller, quoi prioriser et quoi visiter. Voici donc l’itinéraire idéal pour un voyage d’été en Alaska.

Cet road trip compte 1600 km à parcourir en 11 jours.

Lire plus: Faire un road trip aux États-Unis: mes 14 meilleurs conseils

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

Voyage en Alaska: informations pratiques

Guide de voyage: Alaska The Complete Guide (Lonely Planet); USA (Lonely Planet)

Transport: Comme pour bon nombre de destinations en Amérique du Nord, une voiture est essentielle pour voyager à travers l’Alaska. Bien que plusieurs villes soient accessibles en autobus, il faudra cependant compter plus de jours pour compléter cet itinéraire en transport en commun. De plus, la voiture te permet d’arrêter à plein d’endroits, même en bordure de l’autoroute, pour rejoindre un sentier ou pour photographier un panorama spectaculaire.

Précautions: Si tu as l’intention de pratiquer la randonnée pédestre, il faut absolument te renseigner sur les précautions à prendre en cas de rencontre avec un ours. (N’aie pas peur. Tout va bien aller!) De plus, des vêtements chauds de plein air sont indispensables. Le système multicouches et la superposition de vêtements est la meilleure option. Des souliers ou des bottes de randonnée ne sont également pas un luxe.

Température: La température change souvent, même en été. Le temps peut être frais, gris et pluvieux et il ne faut pas s’empêcher de faire une activité à cause de cela, sinon tu passeras complètement à côté de ce voyage en Alaska. Les nuages et la brume peuvent perdurer plusieurs jours, d’où l’importance de voyager avec des vêtements adéquats… et d’avoir un bon moral!

Lire plus: Voyager en Alaska en été: Quels vêtements apporter?

Réservations: Les réservations pour l’hébergement sont fortement recommandées en haute saison (juin à septembre), surtout à l’extérieur d’Anchorage. Il en va de même pour la location d’une voiture. Booking.com est un excellent site où dénicher de l’hébergement.

Budget: Mid-range+ (Se rendre en Alaska est dispendieux; l’hébergement et les excursions aussi.)

Lire plus: Les destinations nordiques t’intéressent? Visite les pages du blogue sur l’Islande et la Finlande.

Voyage en Alaska: l’itinéraire

Jour 1: Anchorage

Anchorage, quoique sympathique, ne nécessite pas plus d’une journée. Il y a tant à voir dans la nature environnante que je ne conseille pas de traîner dans la capitale. Débute la journée par un petit-déjeuner au centre-ville que tu pourras ensuite explorer à pied.

Une visite au Anchorage Museum of History and Art demeure une bonne façon de s’initier à la culture et à l’histoire locale et permet d’entamer doucement le voyage. En après-midi, visite Eklutna Lake, puis, en soirée, arrête-toi à Ship Creek Viewing Platform. (Tu n’auras jamais vu autant de saumons!)

Où dormir

De nombreuses options s’offrent aux touristes dans la capitale, et ce, dans toutes les gammes de prix. J’ai dormi au Chelsea Inn, mais je ne le recommande pas. C’était tolérable pour une nuit, sans plus. Évite les hôtels et motels près du chemin de fer (très bruyant même en pleine nuit).

À consulter: Où dormir à Anchorage

Jour 2: Parks Highway

Avant de quitter Anchorage pour emprunter le Parks Highway vers Denali, je te suggère fortement d’arrêter au supermarché pour acheter suffisamment de provisions pour 48 heures. Les restaurants sont rares dans le secteur de Denali de même que les épiceries. Aussi, plus on s’éloigne d’Anchorage, moins il y a d’options où s’arrêter en route. Conserver sa nourriture dans une glacière, dans la voiture, est l’alternative la moins stressante et assure plus de liberté.

Il faut prévoir toute la journée pour se rendre dans le secteur du Denali National Park. La route est magnifique et tu arrêteras fréquemment pour admirer le paysage et prendre des photos de chutes, de montagnes se déclinant en de multiples teintes de vert et de panoramas à couper le souffle. Nous avons mis 6h30 pour atteindre notre destination finale (380 km).

Où dormir

The Perch. Ces rustiques cabines en forêt sont tout à fait charmantes. Ne t’attends à rien de luxueux, mais elles sont propres et confortables. Il y a également un restaurant sur place, ce qui est un net avantage comparé à d’autres endroits. On n’y sert pas de la haute gastronomie, mais les options de type nourriture américaine restent une valeur sûre (burgers et pizza).

Parks Highway

Jour 3: Denali National Park

Ici, tu te retrouves littéralement au milieu de nulle part, mais quel spectacle! Le mont McKinley, le plus haut sommet en Amérique du Nord, se situe à l’intérieur du Parc national de Denali. Toutefois, l’horizon doit être bien dégagé pour que tu puisses l’apercevoir. Et si tu ne le vois pas? Denali demeurera malgré tout le highlight de ton voyage en Alaska. Tu resteras marqué par les routes sinueuses à flanc de montagne, the Alaska range, les sommets enneigés même en été ainsi que tous les caribous, orignaux et grizzlys que tu rencontreras. Le silence qui y règne est intimidant, les paysages majestueux et les routes, ma foi, quelque peu terrifiantes en raison des précipices (surtout lorsque tu croises un véhicule en sens inverse!).

De multiples choix de randonnées pédestres sont ici possibles, mais en ne bénéficiant que d’une seule journée pour découvrir le parc, le choix le plus intéressant s’avère le tour d’autobus guidé. C’est génial! Il existe plusieurs options dont la durée varie de 5 à 12 heures. C’est dispendieux (100$ US ou plus par personne), mais ça en vaut totalement le coût. Les guides partagent une foule d’anecdotes et arrêtent à de multiples endroits pour que tu puisses prendre des photos, explorer et te dégourdir les jambes. C’est LA meilleure façon de profiter au maximum du parc.

Note qu’il n’est pas possible de te déplacer avec ton propre véhicule à l’intérieur du Denali National Park.

Dors au même endroit que la nuit précédente: The Perch.

Denali National Park – carrythebeautiful.com

Jour 4: Palmer, Old Glenn Highway, Knik Glacier

Aujourd’hui, il faut reprendre la route vers le sud de l’état pour te rendre à Palmer, près d’Anchorage (un pique-nique est requis). Une fois rendu dans le secteur, je te suggère de passer par le Old Glenn Highway pour profiter d’une superbe vue sur les montagnes, puis de te diriger vers le glacier Knik. Tu peux te contenter d’une vue partielle en suivant Knik River Road ou encore payer pour l’expérience ultime: monter la rivière Knik en bateau pneumatique ou grimper à bord d’un hélicoptère pour y accéder complètement. (Plusieurs compagnies dans les environs offrent différents tours.)

Lire plus: À la découverte des glaciers de l’Alaska

Où manger

The Noisy Goose Cafe: Situé à Palmer, The Noisy Goose Cafe est un restaurant tout ce qu’il y a de plus sympathique et convivial. Les murs sont remplis de citations (ce que J’ADORE!), les pointes de tarte sont énormes et savoureuses et la vue sur les montagnes environnantes agrémente à merveille le repas.

Tout comme à Anchorage, plusieurs options d’hébergement relativement abordables existent à Palmer, que ce soit pour un bed and breakfast ou un hôtel.

Jour 5: Matanuska Glacier et Copper Center

Encore une fois, il s’avère nécessaire de faire des provisions de nourriture avant de quitter Palmer. Ce matin, débute par une visite du glacier Matanuska. Tu peux choisir de te garer au Matanuska Glacier State Recreation Site. Un sentier mène à différentes plateformes pour de superbes vues sur le glacier. Si tu as envie d’un peu plus d’aventure, stationne la voiture à Glacier Park pour accéder aux pieds du glacier. De là, il est possible de marcher sur sa surface en suivant un guide local et en louant l’équipement adéquat (des crampons, entre autres).

Ensuite, conduis jusqu’à Copper Center via le Richardson Highway, and enjoy the scenery. Voilà une autre route où tu feras de multiples arrêts pour photographier un panorama paradisiaque. Pour atteindre Copper Center, quitte l’autoroute principale et bifurque sur le Old Richardson Highway. Une fois rendu, visite Chapel on the Hill et le George Ashby Memorial Museum.

Où dormir

Old Town Copper Center Inn and Restaurant: Un vrai roadhouse à l’américaine! Les chambres sont propres, relativement confortables et offrent les commoditiés de base. Le restaurant prétend offrir du fine dining, mais ce n’est pas le cas. On y sert principalement des burgers et des sandwichs. L’ambiance est agréable. Ici encore, commande une valeur sûre et tu ne seras déçu.

Glacier Matanuska

Jour 6: Richardson Highway et Valdez

Aujourd’hui, tu te rends à Valdez, une jolie petite ville tristement célèbre pour sa marée noire de 1989. Les effets de cette catastrophe se font encore ressentir dans l’environnement et la faune en est encore particulièrement affectée. Or, Valdez est beaucoup plus que cela et la réduire à une catastrophe naturelle serait une erreur. Cette ville a énormément à offrir aux voyageurs.

La route sera bordée de montagnes et de chutes plus hautes les unes que les autres. En chemin, arrête au glacier de Worthington. Le Worthington Glacier State Recreation Site mène directement aux pieds du glacier. On y retrouve des panneaux informatifs qui nous en apprennent plus sur cet univers de glace. Un sentier permet également aux visiteurs de contempler le glacier de différents points de vue.

Une fois à Valdez, la première envie est tout simplement de s’arrêter, and to take it all in. Le bruit de la mer, les bateaux de pêcheurs et les majestueuses montagnes dominant le décor n’en finissent plus d’éblouir. Commence par déguster du flétan pour le lunch, une spécialité de l’Alaska. Le manger en fish and chips est un classique. Après, ce sera le temps de t’attaquer à un sentier et de faire une première vraie randonnée.

En fin de journée, arrête-toi à Solomon Gulch et promène-toi dans le port de Valdez qui est de toute beauté grâce aux montagnes enneigées qui le ceinturent. Pour le repas du soir, poursuis sur le thème des poissons et fruits de mer et paie-toi un délicieux repas de king crab, une autre spécialité de l’Alaska particulièrement bien apprêtée à Valdez. (Des pêcheurs de la célèbre émission The Deadliest Catch amarrent d’ailleurs ici.)

Où dormir

Best Western Valdez Harbor Inn: Il s’agit d’une chaîne hôtelière typiquement américaine offrant un bon rapport qualité-prix. Tu y passeras deux nuits. Une option plus économique est le Downtown B&B Inn: Tout ce qu’il y a de plus basique, mais propre et incluant un petit-déjeuner.

Trouve d’autres options ici.

Rejoins des milliers de lecteurs!

Ce blogue met de l’avant les voyages loin des foules et inspire les personnalités réservées à explorer le monde.

Envie d’obtenir un accès prioritaire à tous mes conseils et astuces?

En t’abonnant, reçois ma check-list de planification de voyage, un organisateur d’itinéraire et un budget voyage!

Jour 7: Prince William Sound

Tu vivras aujourd’hui un des plus beaux moments de ton voyage: une croisière dans le Prince William Sound. Il faudra débourser un bon montant pour vivre l’expérience pleinement (jusqu’à 170$ US par personne).

Des tours de bateau de durées différentes sont offerts, mais puisque tu ne seras là qu’une seule fois dans ta vie, offre-toi une croisière d’une journée complète (durée de 9 heures/Meares Glacier Excursion) avec Stan Stephens. Tu te promèneras dans le fjord (beautiful, amazing and breathtaking!) et tu verras des glaciers, des icebergs gigantesques, des phoques, des otaries, des macareux et des épaulards. Tu rempliras ton camera roll! Le bateau s’approchera des glaciers de Meares et de Columbia. Avec de la chance, d’immenses morceaux de glace se détacheront du glacier pendant que tu y seras, et ce, dans un fracas impressionnant. De plus, le repas est fourni durant la croisière. (J’ai savouré un succulent chowder.)

À noter: Des vêtements chauds sont primordiaux. Un coupe-vent n’est pas suffisant. Il faut porter une laine polaire en-dessous, une tuque et un foulard.

Lire plus: Bords de mer aux hautes falaises: 3 destinations à découvrir

Jour 8: Whittier et Seward

C’est par un traversier opéré par l’Alaska Marine Highway System que tu te rendras à Whittier. Le réseau de transport maritime en Alaska est très bien organisé et fiable. La traversée Valdez-Whittier prend environ trois heures.

Whittier possède une histoire intéressante. En effet, isolé et difficilement accessible, l’endroit a servi de base militaire secrète durant la Deuxième guerre mondiale. La ville en tant que telle n’est pas particulièrement charmante, bien que l’environnement naturel dans lequel elle est située soit de toute beauté. Tu peux y rester le temps d’avaler une bouchée et d’explorer le port et ses boutiques de souvenirs. Plusieurs sentiers de randonnée sont également acessibles, mais il ne faut pas t’y éterniser non plus, car tu ne dormiras pas à Whittier.

Effectivement, il te reste 1h30 de route à faire pour rejoindre Seward. Ce qui est plutôt cool est que tu devras passer par le Anton Anderson Memorial Tunnel. L’entrée est un peu effrayante et ce tunnel n’a qu’une seule voie que doivent se partager les voitures et les trains (alternativement, évidemment). Conséquemment, un horaire précis est établi et la circulation alterne à toutes les trente minutes. Sache qu’il est possible qu’il y ait une file d’attente et qu’emprunter le tunnel coûte 13$ US.

En arrivant à Seward, après avoir absorbé la vue imprenable et spectaculaire de cette ville, ce sera l’heure de poser tes valises à l’hôtel, puis de te trouver un bon restaurant pour le repas du soir.

Où manger

Ray’s Waterfront: Demande une table ayant une vue sur le port pour tirer parti au maximum de ce sublime environnement montagneux plus vrai que nature.

Où dormir

Murphy’s Alaskan Inn: Réserve pour trois nuits.

Seward – Image by David Mark from Pixabay

Jour 9: Seward

Débute par une excursion du glacier Exit. Sur place, deux sentiers te donnent accès au glacier, chacun offrant un point de vue différent. Il est également possible de réserver un tour guidé du glacier et de l’explorer durant plusieurs heures.

Ensuite, une visite du Alaska Sealife Center s’impose afin d’en apprendre plus sur la mer de Bering, sa faune et comment elles sont affectées par les changements climatiques.

De retour au centre de Seward, découvre le small-boat harbor, ses petites boutiques et ses restaurants. Profite bien de cette ville, de son ryhtme lent et paisible et des spectaculaires paysages qui l’entourent. C’est comme si tu évoluais à l’intérieur d’une carte postale.

Où manger

Salmon Bake: « Cheap Beer and Lousy Food », voilà leur devise! Il s’agit d’un sympathique restaurant/pub dans une maison en bois rond. On y mange bien et l’ambiance y est décontractée et amicale.

Jour 10: Seward

Il existe une panoplie de sentiers de randonnées pédestres qui partent du centre-ville. Dédie la journée d’aujourd’hui à une marche dans les montagnes. Si tu te sens en forme et intrépide, tu peux même louer une bicyclette.

En après-midi, visite le chenil IdidaRide et profite d’une balade en traîneau à chiens (offerte l’été comme l’hiver).

Jour 11: Seward Highway

Ton voyage en Alaska tire malheureusement à sa fin. C’est le temps de reprendre la route et de rentrer à Anchorage par le Seward Highway. Dans la capitale, tu as tout juste le temps de visiter l’Alaska Aviation Museum. Aussi, tu peux te rendre tout près de l’aéroport, y stationner la voiture et regarder les avions décoller et atterrir. C’est quand même fascinant!

Termine la journée par une dernière randonnée, à Flattop Mountain cette fois. Environ deux heures suffisent (aller-retour) pour un spectacle visuel gratuit, mais hors du commun: une vue sur Denali.

Où manger

Pour ce dernier souper, tu mérites quelque chose de classy et de succulent. Je te suggère Orso, sur 5th Ave.

Où dormir

Qupqugiaq Inn – Cette auberge est située près de l’aéroport (10 minutes), ce qui peut être pratique si ton vol est tôt ou si tu as déjà retourné la voiture. Un taxi ne sera alors pas trop onéreux. Consulte ce lien pour d’autres options à Anchorage.

Seward Highway – Image by David Mark from Pixabay

Voyage en Alaska: Mot de la fin

Ton voyage en Alaska se termine ici. Tu repartiras avec des images fabuleuses de ce road trip que tu revisiteras, éveillé ou en rêve, pendant des années.

Si tu as la chance de prolonger ton voyage en Alaska de quatre jours, cela te laisse le temps de faire un détour par Fairbanks. Ajoute cette destination à cet itinéraire après Denali (ce qui en ferait le jour 4 de ton périple). Reviens ensuite vers Palmer pour poursuivre la boucle telle qu’elle est suggérée dans cet itinéraire.

Comme toujours, laisse tes questions ou tes suggestions en commentaire.

Sur ce, je te souhaite une excellente préparation de voyage! 🙂

Booking.com

Gratuit! Télécharge la playlist idéale pour un road trip!

Visite la page Ressources du blogue pour d’autres outils pratiques!

En-tête de l’article: Image by Kerstin Kaufmann from Pixabay

Cheers for reading!

Rejoignez les 814 autres abonnés

7 commentaires sur “Voyage en Alaska: l’itinéraire parfait pour 11 jours sur la route

  1. shininghedgehog – Coucou, moi c'est Amandine :) Ce blog est mon échappatoire, un peu brouillon, un peu fouillis. J'espère néanmoins que vous prendrez plaisir à lire les articles :). Pour me contacter c'est ici: sweethedgehog@outlook.fr Des bisous
    shininghedgehog dit :

    Magnifiques paysages!!

  2. Oh lalala… mais quels paysages à couper le souffle ! Moi qui suis fan de la montagne (bouh je veux retourner dans les Pyrénées 😭), tu m’as vraiment donné envie d’aller faire un tour en Alaska !
    Merci pour ton super article !
    Belle journée

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Je te souhaite vraiment de pouvoir y aller un jour! C’est magnifique et c’est un voyage que tu ne regretteras pas.

  3. Un grand grand merci pour toutes ces infos! Je pense y aller cet été en vélo et tes conseils me seront bien utiles.Comme j’étais en Ecosse récemment, les moustiques me font un peu peur…Pour le voyage en vélo dans ce pays, aurais tu des conseils? Merci
    Pascal

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Bonjour Pascal,
      Merci pour ton commentaire! ☺️
      En toute honnêteté, je ne m’y connais pas beaucoup en terme de voyage à vélo. Cependant, je peux te dire qu’en Alaska, les villes et villages sont quand même loin les uns des autres, donc j’imagine que cela impliquerait beaucoup de kilomètres à avaler en une journée. Aussi, il existe de nombreuses routes qui ne sont pas asphaltées, ce qui peut être un détail important lorsqu’on voyage à vélo.
      Une chose est certaine, il faut bien faire ses devoirs avant de s’aventurer en Alaska, peu importe le moyen de transport.
      Bons préparatifs! 🤩

  4. Un grand grand merci pour toutes ces infos! Je pense y aller cet été en vélo et tes conseils me seront bien utiles.Comme j’étais en Ecosse récemment, les moustiques me font un peu peur…Pour le voyage en vélo dans ce pays, aurais tu des conseils? Merci
    Pascal

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Bonjour Pascal,
      Merci pour ton commentaire! ☺️
      En toute honnêteté, je ne m’y connais pas beaucoup en terme de voyage à vélo. Cependant, je peux te dire qu’en Alaska, les villes et villages sont quand même loin les uns des autres, donc j’imagine que cela impliquerait beaucoup de kilomètres à avaler en une journée. Aussi, il existe de nombreuses routes qui ne sont pas asphaltées, ce qui peut être un détail important lorsqu’on voyage à vélo.
      Une chose est certaine, il faut bien faire ses devoirs avant de s’aventurer en Alaska, peu importe le moyen de transport.
      Bons préparatifs! 🤩

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas! Annuler la réponse.