Où habiter pendant ses vacances-travail: les 3 meilleures options d’hébergement

rue-pavée-bordée-de-terrasses-et-d'appartements-style-vieille-europe

Partir en voyage, un visa de vacances-travail en poche, est vraiment un événement excitant. Une fois la ville où on veut poser ses pénates déterminée et un boulot trouvé, il faut ensuite choisir où vivre. Faut-il priviégier l’auberge de jeunesse, l’appartement ou tenter de trouver un emploi pour lequel l’employeur fournit l’hébergement? Pour avoir vécu ces trois options, je décortique ici pour toi les avantages et les inconvénients de chacune.

Lire plus: PVT et backpacking: liste d’avantages et d’inconvénients

Où habiter durant ses vacances-travail: les avantages et les inconvénients des 3 meilleures options d’hébergement

D’abord, je mentionne qu’il n’existe aucune option parfaite. Il s’agit plutôt d’un choix personnel fait en fonction des inconvénients que l’on se sent capable de supporter à long terme et des avantages qui semblent les plus attirants à nos yeux. Tout dépend également de nos attentes et de l’expérience que l’on souhaite vivre.

Si tu cherches de l’information sur les vacances-travail en général, S.W.A.P. est un bon endroit où commencer tes recherches de même que le site working-holiday-visas.com. (Toute information doit néanmoins être vérifiée auprès des sites gouvernementaux de chaque pays.)

Où habiter durant ses vacances-travail: l’auberge de jeunesse

Avantages

Vivre en auberge de jeunesse à long terme est tout à fait possible. D’ailleurs, plusieurs le font: De nombreux pvtistes élisent domicile à l’auberge de jeunesse de la ville où ils travaillent.

Le premier avantage de cette option d’hébergement est de n’être jamais seul (ce qui en fait également un inconvénient majeur!). Tu te sens entouré et deviens rapidement ami avec les autres voyageurs résidant à l’auberge.

Aussi, les auberges de jeunesse proposent plusieurs activités au cours d’une même semaine. Ton horaire est chargé et tu n’as vraiment pas le temps de t’ennuyer si tu choisis d’y participer. Les soirées peuvent donc passer rapidement.

Puis, l’auberge de jeunesse te permet de poser tes valises en douceur. Tu ne te sens pas pressé de prendre le rythme de la ville où tu viens t’atterrir. Tu peux prendre le temps de te familiariser.

L’auberge de jeunesse représente également une option économique. Il n’y a aucun frais pour l’électricité, le chauffage, les draps, l’achat de produits ménagers et ainsi de suite. Lorsque l’on calcule le total que l’auberge de jeunesse coûte à la fin du mois, le montant est bien souvent moindre que ce qu’un appartement aurait exigé en terme de dépenses mensuelles. Sache qu’il est également possible de réduire tes frais de séjour en travaillant quelques heures par semaine à l’auberge (changer les draps, faire du ménage, aider à la réception, etc.).

Inconvénients

Tu n’es jamais seul et cela peut devenir lourd. De plus, tu partages ta chambre avec des inconnus qui changent continuellement. Tu n’as jamais la paix pour cuisiner et la nourriture que tu achètes disparaît une fois de temps en temps. Tu ne peux jamais aller et venir entre ta chambre et la salle de bain comme bon te semble.

Ton sommeil peut également être affecté par les bruits ambiants, les allées et venues tardives et les alarmes des uns et des autres. Trouver un coin tranquille pour lire, écrire et relaxer est plus ardu.

Puis, vivre dans une valise lorsque tu t’établis quelque part finit par agacer. Aussi, ton espace personnel se limite à un demi bunk bed. Ça use.

En plus, il s’avère beaucoup plus difficile de fréquenter des gens locaux et de s’immerser entièrement dans la culture de l’endroit quand on passe ses temps libres à l’hostel, entouré d’autres voyageurs.

Ensuite, si ton emploi n’est pas à distance de marche de l’auberge, cela engendre des frais de transport.

Tu as également tendance à fréquenter les quartiers touristiques plutôt que ceux plus typiques et représentatifs de la vie locale étant donné que les auberges de jeunesse sont souvent situées au coeur de l’action.

Enfin, beaucoup de sorties au pub et de beuveries sont organisées en auberge de jeunesse. On s’amuse au début, mais on se rend rapidement compte que cela entraîne des dépenses supplémentaires et que d’aller travailler un jour sur deux avec un hangover rend le tout moins intéressant.

auberge de jeunesse
Image by gery moser from Pixabay

Mon expérience personnelle

À Édimbourg, j’ai vécu à la même auberge de jeunesse pendant deux mois. La majorité des autres pvtistes qui y demeuraient à long terme étaient Australiens. Nous travaillions tous dans des domaines différents et avions des horaires de travail plutôt variés. Mon emploi de serveuse me permettait de me retrouver seule en matinée (ou ce qui me paraissait comme seule, le concept d’intimité s’étiolant au fil des semaines en auberge de jeunesse…!). Toujours est-il que cela m’offrait des moments de tranquilité où je pouvais traîner au salon sans y croiser une foule. À toute autre heure de la journée, il y avait toujours de l’action, toujours du bruit. Des gens qui parlaient fort, des jeunes qui déambulaient d’une pièce à l’autre, un party qui s’improvisait dans un coin du salon ou de la salle à manger, etc.

Parfois, dans tout ce chaos, je me sentais tout de même isolée. Je n’avais pas nécessairement envie de faire le party quotidiennement. Occasionnellement, j’aurais aimé me retrouver avec mes pensées ou jaser en tête à tête avec un ou deux amis. C’était plus difficile à concrétiser en auberge de jeunesse. Aussi, le groupe de pvtistes était trop nombreux et, au final, c’était comme tenter de faire sa place dans une classe, à l’école. C’était par moment un drôle de feeling.

Le dortoir que j’occupais comptait huit lits (quatre bunk bed). Une seule autre pvtiste partageait cette chambre avec moi. Les autres occupantes changeaient continuellement. Même en dehors de la saison touristique, il y avait toujours d’autres backpackers.

Cette auberge était propre et bien entretenue et c’est une des raisons pour lesquelles j’y suis demeurée aussi longtemps. Les douches et la cuisine étaient lavées quotidiennement (et c’était bien fait). Cette auberge offrait également beaucoup de commodités: on pouvait y faire son lavage, commander d’un restaurant, réserver une boîte qui servait de garde-manger afin d’éviter de se faire voler sa bouffe, etc. Cet endroit m’a aidée à me familiariser avec la ville et la vie en Écosse en général. L’acclimatation s’est faite tranquillement sans que je sois projetée trop vite dans un appartement et un univers complètement différent.

Lire plus: Comment visiter Édimbourg entre amis: 10 activités pour s’amuser

habiter-à-l'auberge-de-jeunesse-vacances-travail

Avantages et inconvénients… en bref

Où habiter durant ses vacances-travail: l’appartement

Avantages

L’avantage le plus évident est d’avoir un endroit à soi. L’appartement te procure une intimité que les deux autres options n’égalent pas. Tu peux enfin défaire ton backpack et cesser de vivre dans une valise. Tu es en contrôle de la propreté de l’endroit et tu peux cuisiner en paix. Tu te construis littéralement une maison, mais à l’étranger. Ça contribue grandement à te faire sentir comme quelqu’un de la place et moins comme un voyageur.

Cette option d’hébergement te permet de côtoyer des gens locaux et de faire en sorte que ton cercle d’amis soit principalement composé de personnes originaires du pays dans lequel tu séjournes.

Inconvénients

Cette option est la plus dispendieuse. Il est beaucoup plus difficile d’économiser en étant en appartement, surtout si tu as un job plus ou moins payant. De plus, il est peu probable que tu puisses te payer un appartement en solitaire si ton objectif demeure d’économiser pour reprendre la route dans quelques mois. Il te faudra donc trouver des colocataires ou dénicher une chambre dans un appartement où cohabitent déjà quelques personnes.

Il faut aussi penser aux frais de transport en commun, car ton appartement ne sera pas nécessairement à distance de marche de ton lieu de travail. Enfin, tout dépendant à quel endroit dans le monde tu te trouves, il est possible que certains propriétaires hésitent à louer un appartement ou une chambre pour quelques mois seulement. Cela peut donc être embêtant de trouver où se loger (sans être impossible ni décourageant).

appartements-et-édifices-rue-édimbourg
Édimbourg – Image by Eduardo Vieira from Pixabay

Mon expérience personnelle

Tu peux consulter cet article pour savoir exactement comment c’était de vivre à sept en appartement pendant mon PVT. En bref, c’était un joli chaos et entre les trois options présentées ici, l’appartement est celle que j’ai préférée. Retrouver enfin son intimité et un coin à soi fait un bien fou après un long séjour en auberge de jeunesse.

J’ai connu trois appartements différents à Édimbourg, ville à qui j’ai même écrit une lettre d’amour. J’ai vécu un mois au premier et, parce que je ne voulais pas signer un bail d’un an, j’ai choisi de m’en aller. (Disons que cette condition n’avait pas été clairement mentionnée lorsque je suis emménagée…) J’ai ensuite trouvé une chambre dans un appartement situé dans un quartier plus ou moins fréquentable et je n’y suis restée que deux semaines. (Je suis littéralement partie en catimini en pleine nuit!) Enfin, j’ai atterri dans un appartement que j’ai occupé plus de six mois et qui était situé à proximité du centre-ville.

J’ai connu une super belle expérience dans cet appart. Nous étions sept à le partager et plusieurs colocataires étaient originaires du Royaume-Uni. Une super belle camaraderie s’était installée et nous passions beaucoup de temps ensemble, que ce soit assis tranquillement à jaser au salon, à regarder la télé ou encore en sortant au pub.

Puisque je travaillais durant cette période, cela m’a vraiment fait du bien de retrouver un rythme de vie normal loin du bruit et de la fête permanente de l’auberge de jeunesse. Aussi, cet appartement m’offrait un bel équilibre: Je côtoyais des collègues de travail, des amis de l’auberge de jeunesse, puis mes colocataires. Mon entourage s’était élargi et je n’étais pas toujours avec les mêmes personnes. J’ai trouvé que cela m’offrait une belle liberté et plein d’options pour meubler mes week-ends.

habiter-en-appartement-vacances-travail

Avantages et inconvénients… en bref

Abonne-toi, c’est gratuit!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Abonne-toi au blogue et reçois le nouveau contenu voyage par courriel.

Obtiens en plus tout ce dont tu as besoin pour planifier un voyage, prêt à être imprimé et utilisé!

Où habiter durant ses vacances-travail: l’hébergement offert par l’employeur

Avantages

Généralement, la maison ou l’appartement offert par l’employeur se situe à proximité du travail. (Parfois même directement chez l’employeur dans le cas d’une expérience AuPair, par exemple). Voilà qui permet d’économiser des frais de transport et de sauver du temps pour se rendre et revenir du boulot. Cette option d’hébergement est probablement la plus économique et la plus simple, car bien souvent, les repas sont aussi inclus.

Inconvénients

Tu ne choisis ni ta chambre ni tes colocataires. Il est également possible que tu doives partager ta chambre avec quelqu’un. (Cela a été mon cas, mais je m’entendais bien avec cette fille.) Tes amis deviennent tes collègues et tes collègues sont tes amis. Ça peut être lassant d’évoluer ainsi dans un cercle fermé. De plus, tu ne connais pas vraiment l’expérience de côtoyer et de vivre avec des gens locaux, puisque tes colocataires sont forcément d’autres voyageurs comme toi (à part ton employeur et sa famille).

Dans le cas où tu habites directement chez l’employeur en tant qu’AuPair ou une autre situation similaire, se faire des amis s’avère plus compliqué. Il est possible que tu te sentes un peu isolé(e).

où-habiter-pendant-ses-vacances-travail-hébergement
Image by Tonda Tran from Pixabay

Mon expérience personnelle

En Angleterre, j’ai travaillé dans un hôtel pendant quelques mois. En terme d’économies, cela a vraiment été la meilleure solution. Mon logement et mes repas étaient fournis (même les jours de congé) et l’argent que je gagnais (plus que raisonnable) allait directement dans mon compte épargne. Cet hôtel possédait trois grandes maisons dans les environs où logeaient certains de leurs employés. Une de ces maisons pouvait accueillir jusqu’à une vingtaine d’occupants, mais je suis tombée sur la plus petite, celle où il n’y avait de la place que pour quatre employés.

La maison n’était pas particulièrement propre, en ce sens que personne ne voulait faire l’effort de l’entretenir. En y arrivant, il y a vraiment eu un moment où je me suis demandée ce que je faisais là. Je gardais ma chambre en ordre (que je partageais avec une Canadienne que j’avais rencontrée à Londres) et nous tentions de garder la salle de bain dans un état acceptable. Pour le reste, ouf, mieux valait ne pas trop y penser.

Puisque je voulais profiter du fait que les repas étaient fournis, je passais énormément de temps à l’hôtel, dans les cuisines et le staff room. Aussi, les seules personnes que je côtoyais, que ce soit au travail ou durant mes congés, étaient mes collègues. On n’avait que cela à faire, penser aux uns et aux autres, et des rumeurs et des ragots circulaient sur à peu près tout le monde. À la longue, cela devient malsain et on a envie de changer d’air. (Même si le hasard a bien fait les choses pour ma copine canadienne: Elle a rencontré son amoureux à cet hôtel (un autre Canadien qui y travaillait) et, aujourd’hui, ils sont mariés et ont deux enfants!

Lire plus: 19 choses qui m’ont surprise en Angleterre

habiter-chez-son-employeur-vacances-travail

Avantages et inconvénients… en bref

Comme tu as pu le lire, déterminer où habiter pendant ses vacances-travail peut également se dessiner au fil de nos envies et de nos rencontres. Chaque option d’hébergement vient avec son lot d’avantages et d’inconvénients. Malgré que rien ne soit jamais parfait, j’espère à tout le moins que cet article t’aura aidé à y voir un peu plus clair. Laisse-moi savoir en commentaire l’option qui t’attire le plus ou partage ta propre expérience!

Lire plus: Le premier voyage de longue durée et les émotions qui l’accompagnent

Cheers for reading!

Cet article t’a plu? N’hésite pas à le partager sur tes réseaux sociaux!

Rejoignez 747 autres abonnés

En-tête de l’article: Image by Peter H from Pixabay

4 commentaires sur “Où habiter pendant ses vacances-travail: les 3 meilleures options d’hébergement

  1. Coucou ! Pour avoir tester les 3 j’ai le plus apprécié la collocation en appartement mais j’ai trouvé que c’était toutes des expériences très enrichissantes qui te permettent de changer tes habitudes et côtoyer des personnes de tous les horizons 😊

    Aimé par 1 personne

Répondre à lenouinitalia.fr Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.