Préparer l’après-pandémie en 7 envies de voyage

après-pandémie-envies-de-voyage

Je vais t’avouer que, cette semaine, j’ai eu de la difficulté avec l’inspiration.

J’ai contemplé la soixantaine de brouillons traînant dans mon éditeur WordPress et aucun ne me faisait envie.

Il est vrai que j’ai été débordée au boulot. La fin de l’année scolaire approchant, je devais terminer toutes mes évaluations ainsi que les bulletins. Il est également possible que mon cerveau ait eu besoin d’une pause puisque je publie assidûment sur ce blogue un billet à toutes les semaines depuis plus d’un an. (Don’t get me wrong: J’aime cela et je n’ai aucunement envie d’arrêter!)

Or, voilà, cette semaine, aucun sujet ne me venait spontanément en tête comme c’est habituellement le cas. Question de m’aider à pondre quelque chose, j’ai posé cette question à mes abonnés sur Instagram: De quoi aimerais-tu entendre parler sur le blogue au cours des prochains jours?

Quelques suggestions reçues exigeaient une certaine recherche de ma part; j’ai donc entamé, dans l’éditeur WordPress, les brouillons 61 à 65…!

D’autres personnes m’ont également proposé de rédiger des billets à saveur plus personnelle et cela m’a motivée. Comme quoi, sans le savoir, mon inconscient souhaitait écrire quelque chose de subjectif et de moins cérébral.

J’ai donc suivi la proposition d’une abonnée me demandant de parler de mes rêves de voyage post-pandémie. Évidemment, je n’appellerai pas cela une bucket list. (Si tu te rappelles, c’est un concept qui me rebute). Et puis, lorsque j’entends le gouvernement parler d’une possible quatrième vague à l’automne à cause des variants, je préfère ne pas trop me projeter dans le futur.

Malgré tout, on peut commencer à songer à ce que l’on fera lorsque le Coronavirus sera derrière nous.

Comme préparer l’après-pandémie peut signifier beaucoup de choses, je m’attarderai ici à mes envies de voyage pour les prochaines années, aux endroits où j’aimerais vraiment mettre les pieds à moyen terme (présentés dans aucun ordre particulier).

Image by Steve Buissinne from Pixabay
Image by Steve Buissinne from Pixabay

Préparer l’après-pandémie en 7 envies de voyage

Préparer l’après-pandémie demeure un concept vague pour moi, en ce sens que j’ai de la difficulté à organiser un événement qui n’a pas de date butoir. Peut-être es-tu un peu comme cela aussi?

J’essaie de rester dans le moment présent et de vivre ce qu’il est possible de vivre maintenant. Aussi, je ne suis pas une personne téméraire et je ne prends pas de risques qui ne sont pas nécessaires. Ainsi, tant que le gouvernement continuera d’émettre des avertissements aux Canadiens clamant que les voyages internationaux demeurent risqués et qu’il n’est pas recommandé de quitter le pays à moins que ce ne soit essentiel, je ne le ferai pas. La situation demeure fragile et instable et, le Canada, bien assez grand pour contenter mes envies d’explorer.

autrice du blogue

N’empêche! Comme tout le monde, je rêvasse, je feuillette des magazines, je lis des blogues et des journaux, je m’informe sur telle ou telle destination et j’ai quand même une idée générale des prochains endroits que je visiterai (Je ne sais juste pas quand… comme le reste de la planète en ce moment.)

Voici donc mes envies de voyage, à l’extérieur du Canada, les prochaines destinations qui m’attendent dans un avenir plus ou moins rapproché.

1. L’Australie

Depuis que j’ai rencontré un copain australien il y a de cela de nombreuses années maintenant, ce pays me travaille. Cependant, la taille de l’Australie, le côté monétaire d’une telle aventure (car je n’irai pas aussi loin pour n’y rester que deux semaines) et la distance ont fait en sorte que j’ai remis ce voyage à plus tard.

Or, je vois la lumière au bout du tunnel maintenant! Je pense que c’est réaliste de dire que j’y aurai mis les pieds d’ici trois ans. L’Australie est définitivement un essentiel sur ma liste d’envies.

Ce pays est immense et même en songeant y rester deux mois, je sais bien que je ne pourrai pas explorer chaque état. Comme je suis quelqu’un qui est du type à aller à Paris sans voir la tour Eiffel ou à se rendre à New York sans apercevoir la Statue de la Liberté, mon périple idéal en Australie se concentrera principalement sur la côte ouest, moins visitée et moins développée d’un point de vue touristique. Ne pas voir Sydney et son opéra ne m’empêchera pas de dormir, je ne suis vraiment pas une voyageuse qui tient mordicus aux must see. Et toi, oses-tu faire fi des incontournables?

outback-australie-terre-rouge-et-arbustes
Image by falco from Pixabay

2. La Norvège

J’adore le nord. Peu importe le pays où je me situe, il semble que ce soit toujours le nord que j’ai envie d’explorer. Puis, il y a un aspect sauvage et indomptable aux contrées nordiques qui me plaît particulièrement.

Aussi, j’aime les bords de mer majestueux aux hautes falaises escarpées et les fjords de la Norvège m’interpellent particulièrement. Après l’Islande, l’Alaska et la Finlande, je crois bien que la Norvège sera la prochaine destination nordique pour moi. Je suis aussi fascinée par l’histoire de la Scandinavie et sa culture.

3. Les Açores

J’ai envie des Açores depuis que je me renseigne sur la philosophie du slow travel. Plus je vieillis et plus je désire me concentrer sur une petite région, y flâner et prendre mon temps.

Une de mes forces en tant que voyageuse est l’organisation de road trips, domaine dans lequel j’excelle. J’ai toujours avalé des centaines de kilomètres facilement et efficacement et organisé des voyages en voiture réglé au quart de tour.

Or, mes goûts changent tranquillement. J’ai désormais envie de prendre mon temps et de m’arrêter pour connaître parfaitement un secteur en particulier d’un pays plutôt que de le voir au complet, mais plus rapidement.

Je souhaite me laisser imprégner par la culture d’un endroit, I want to soak it in, et il faut se laisser aller au slow travel et voyager autrement pour cela. Les Açores m’apparaissent comme la destination idéale pour ce type de voyage de par sa petite taille.

4. L’Arizona

D’un point de vue européen, on semble voir les États-Unis comme un tout. De notre perspective nord-américaine, il s’agit plutôt d’une destination que nous envisageons par état (il en va de même pour le Canada que nous concevons plutôt par province au lieu de le voir comme une seule entité). Cela est dû à la grandeur de ces deux pays.

Ainsi, on calcule qu’à l’intérieur des États-Unis pourraient entrer une trentaine de pays européens. On peut aussi dire que les États-Unis sont aussi grands que l’Europe. Conséquemment, ce n’est pas parce qu’on a vu New York, par exemple, qu’on a vu les États-Unis, de la même façon que l’on n’affirmerait pas bien connaître l’Europe parce qu’on a mis les pieds à Paris.

Si je compte les états américains que j’ai visités (et non ceux à travers lesquels je suis passée sans m’arrêter ou où j’ai simplement transité entre deux vols), j’en ai visité 12 sur 50. Je n’en suis pas satisfaite. 😉

L’Arizona trône au sommet de ma liste depuis un moment. Il y a le Grand Canyon, bien sûr, mais tellement plus! Les paysages désertiques du South-West m’attirent depuis longtemps (et j’ai pu en profiter déjà au Nevada et en Californie) et l’Arizona compte plusieurs parcs nationaux possédant chacun un attrait unique.

5. L’Oregon

J’ajoute un deuxième état américain à cette liste quoique ce voyage-là a failli avoir lieu. J’ai cependant dû en faire le deuil l’été dernier à cause de la pandémie. Il reste donc sur ma liste d’envies, mais comme nous sommes des êtres qui évoluent en permanence et que j’ai déjà mis tout cela derrière moi, peut-être que je ne ferai pas une priorité de me rendre en Oregon.

Ce qui m’attirait à cet endroit était d’abord de longer la côte du Pacifique sur des centaines de kilomètres, puis de visiter les immenses forêts de séquoias (il faut conduire en fait jusque dans le nord de la Californie), de m’arrêter à Crater Lake et de profiter du coffee culture de Portland. Qui sait! L’occasion se présentera peut-être à nouveau de concrétiser tout cela.

grand-canyon-arizona
Le Grand Canyon – Image by David Mark from Pixabay

6. Hawaii

Je ne suis pas une fille de plage en ce sens que demeurer étendue des heures durant sous un soleil brûlant sans rien visiter me rend complètement dingue. Hawaii offre cependant beaucoup plus que des plages à couper le souffle. Le côté culturel est intéressant et la nature s’avère exceptionnelle. De plus, chaque île de l’archipel possède sa propre personnalité et si on fait l’effort d’aller ailleurs qu’à Oahu, il reste possible d’être seul au monde au beau milieu du Pacifique.

Assez cool.

7. Les Îles Féroé

Find a weird cold place where nobody goes… et tu peux être sûr que ce sera mon genre d’endroit! Les 18 îles volcaniques des Féroé, perdues au coeur de l’Atlantique nord entre l’Islande et la Norvège, offrent des paysages aux teintes verdoyantes spectaculaires, des chutes à flanc de montagne et des possibilités de randonnée incroyables. Isolé du reste du monde, il s’agit d’un endroit pour déconnecter et se laisser bercer par les beautés de la nature et la chaleur des jolis villages aux maisons aux toits de tourbe.

montagnes-verdoyantes-sur-le-bord-du-Pacifique-Hawaii
Hawaii – Image by TC Perch from Pixabay

Mot de la fin

Tu constates probablement que je suis principalement une amoureuse de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Les autres continents m’intéressent aussi, bien sûr, mais je pense vraiment que mon coeur entretient des liens particuliers avec le vieux et le nouveau continent.

Bien sûr, il ne s’agit ici que de mes envies du moment. Si la vie m’amène ailleurs, ce sera tout aussi merveilleux.

Et toi, commences-tu à penser à l’après-pandémie? Quelles envies de voyages as-tu? Raconte-moi tout cela en commentaire!

Cheers for reading!

Tu as aimé cet article? N’hésite pas à le partager sur tes réseaux sociaux!

Rejoignez 743 autres abonnés

En-tête de l’article: Image by esudroff from Pixabay

11 commentaires sur “Préparer l’après-pandémie en 7 envies de voyage

  1. C’est bon d’avoir des idée de voyage pour quand ca sera plus facile. J’ai pas mal voyagé ces dernières années ( Europe et aussi des road trips aux USA) mais en ce moment je ne peux pas imaginer encore où j’irai lors du premier voyage post-pandémie. Je ne veux pas faire de plans qui ne se réaliseront peut-être pas . Je sais bien qu’on va surement recommencer à voyager mais je me plais a aimer être ici en ce moment. Je reste en CB pour tout 2021 Possiblement en 2022, on pourra mieux savoir ce qui nous attend . Sur ta liste de voyage il faut que tu ajoutes l’état de Utah ( Arches, Canyonlands, Antelope Canyons …) sinon c’est bon d’avoir envie d’aller dans des endroits un peu moins touristiques. Je pense que moi j’aurais encore envie de faire un bout du Chemin de Compostelle ( Portugal, Espagne ou France) et tant qu’a être en Europe visiter les amis qui habitent à-bas ( je pense parfois que de devrais faire un long voyage ) rester quelques temps au même endroit… voyager moins pressée et rentrer quand j’en aurais le gout. On peut rêver. Je suis à la retaite, ca pourrait être possible…

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je suis comme cela aussi: je ne prévois rien tant que cette crise ne sera pas passée. Réserver un voyage et devoir l’annuler est trop décevant. Pour le moment, vivre le moment présent reste ce qu’il y a de mieux à faire.

      Aimé par 1 personne

      1. alors on pense pareil… il y a quand meme des découvertes à faire dans notre province. Je reste toujours étonnée quand les gens me disent que je dois m’ennyer de voyager.. eh bien je crois que c’est une belle pause avant de repartir et l’occasion d’être comme un/e touriste dans sa région que souvent on néglige pcq on est toujours parti ailleurs.

        Aimé par 1 personne

  2. Et bien voilà, très sympa ces envies ! Alors de mon côté c’est l’Est Canadien qui a été remis en cause par la pandémie. Et comme je vis au Maroc pour l’instant, j’ai envie de….France, mon pays ou plutôt de retrouver ma famille mes amis et mes proches 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, je comprends! Surtout que tu n’as sûrement pas pu rentrer visiter tes proches comme tu voulais au cours des derniers 18 mois.
      De toute façon, entrer au Canada avec pour but le tourisme est pratiquement impossible en ce moment. Ils ne laissent rentrer que les Canadiens et les voyageurs étrangers pour certaines raisons spécifiques.
      Bonne réunion avec ta famille et tes amis! 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.