La Route des Navigateurs, de Bécancour à Kamouraska, en photos

route-des-navigateurs

Pour aller du point A au point B, sur la Rive-Sud du fleuve Saint-Laurent, nous empruntons l’autoroute 20, une route tout ce qu’il y a de plus ennuyante, bordée de feuillus, et ayant une vue… sur rien.

Or, avec du temps dans ses poches, se rendre de Montréal à Rimouski en suivant la 132 (Route des Navigateurs) tout en bordant le fleuve est un road trip magnifique duquel profiter au Québec.

La Route des Navigateurs en photos

bécancour-kamouraska-carte

Pourquoi suivre la Route des Navigateurs

La route 132 entre Nicolet et Rimouski est surnommée la Route des Navigateurs. Non seulement permet-elle de longer le fleuve sur environ 500 kilomètres, elle offre également plusieurs arrêts gourmands et culturels. Il est aussi possible de la suivre en ayant simplement pour but l’exploration de la faune et de la flore.

La Route des Navigateurs couvre trois régions du Québec, soit le Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et le Bas-St-Laurent, offrant un environnement et un panorama changeant au rythme des kilomètres qui s’étalent devant soi. De nombreuses haltes donnent la possibilité de se prélasser au bord de l’eau et de profiter de vues spectaculaires sur le fleuve.

On peut aussi prolonger le plaisir et visiter les îles nichées au coeur du fleuve.

J’ai parcouru la Route des Navigateurs, boringly called la 132, de Bécancour à Kamouraska. Comme une image vaut mille mots, j’opte ici pour un billet tout en photos pour te donner envie d’explorer toi aussi cette superbe route du Québec.

Lire plus: Rétrospective: Voyages de l’été 2021

La Route des Navigateurs en 15 photos

Entre Bécancour et Lotbinière, la Route des Navigateurs est parsemée de petits villages plus pittoresques les uns que les autres. Plusieurs parcs permettent de s’arrêter pour admirer le fleuve Saint-Laurent et pour se promener afin de se dégourdir les jambes.

route-des-navigateurs-2
Quai Lotbinière – carrythebeautiful.com

Un de mes arrêts favoris est le Quai Lotbinière. Le fleuve y est très large et une bonne brise y souffle. On entend le remous des vagues, ça sent la mer et, si on a un petit creux, on en profite pour se rassasier à La Boucanerie Del Tonio.

fleuve-st-laurent-lotbiniere
Quelque part entre Bécancour et Lotbinière – carrythebeautiful.com

En fait, me rendre de Bécancour à Lévis a littéralement pris des heures tellement je me suis arrêtée souvent. Chaque tournant est plus joli que le précédent. On ne peut faire autrement que de s’arrêter, c’est plus fort que nous.

lotbinière-st-antoine-de-tilly
St-Antoine-de-Tilly – carrythebeautiful.com

Le secteur de Lotbinière est particulièrement intéressant. La photo ci-haut montre le bord du fleuve à marée basse et un sentier de marche est accessible à St-Antoine-de-Tilly. La prudence est toutefois de mise: il faut bien vérifier l’horaire des marées, car cela peut vite devenir dangereux.

Le Domaine Joly de Lotbinière est un superbe endroit où passer quelques heures.

lévis-château-frontenac
Vue sur le Château Frontenac, à Lévis – carrythebeautiful.com

On a tendance à passer outre la ville de Lévis, principalement puisqu’à cette hauteur la majorité des gens traversent le fleuve pour se rendre à Québec tandis que d’autres bifurquent vers la route 73 pour faire du tourisme en Beauce.

Cependant, il existe une superbe promenade longeant le fleuve à Lévis qui offre une magnifique vue sur le château Frontenac et le Vieux-Québec. On peut simplement y marcher ou encore y faire du vélo et en profiter sur plusieurs kilomètres. Malheureusement, il y avait un peu de brouillard lors de mon passage; cette photo ne rend pas justice à la beauté du paysage.

O’Ravito Café Relais demeure un endroit plaisant et sans prétention où avaler une bouchée.

Sur la Route des Navigateurs, Berthier-sur-Mer s’avère une pause très apaisante. D’un côté, les champs s’étendent à perte de vue et les hautes herbes battent au vent. De l’autre, les vagues du fleuve Saint-Laurent éclaboussent la grève.

On retrouve des tables à pique-nique de même que le très bon Théo BBQ.

À Montmagny, il est possible de prendre le traversier pour se rendre à l’Île-aux-Grues. La traversée se fait seulement à marée basse, il faut donc vérifier les horaires.

L’Île-aux-Grues est minuscule et s’explore très bien à vélo. On peut même laisser sa voiture dans le stationnement de la traverse Îles-aux-Grues-Montmagny pour profiter plus librement et sereinement de la beauté de l’île.

islet-sur-mer
L’Islet-sur-Mer – carrythebeautiful.com

À l’Islet-sur-Mer, visiter le Musée maritime du Québec et l’Église Notre-Dame-du-Bon-Secours ou admirer le coucher du soleil près du Rocher Panet représentent des activités typiques. S’asseoir le plus près possible du fleuve dans le but de simplement l’admirer est évidemment aussi une option.

québec-église-fleuve
Quand le Québec ressemble à l’Islande… – carrythebeautiful.com

Entre l’Islet-sur-Mer et Kamouraska, le paysage change doucement et certains endroits m’ont fortement rappelé l’Islande, principalement à cause des rochers noircis, des minuscules fleurs sauvages, de l’herbe vert sauge et de la mer (fleuve) au loin.

Ah! Kamouraska! Le nom est mythique, associé à la fierté, un petit bout de terre mystérieux et impénétrable.

Le village de Kamouraska est magnifique, mais c’est ici que tu retrouveras la foule. Au coeur de l’été, les réservations sont absolument nécessaires dans la majorité des restaurants et des auberges. La poissonnerie Lauzier – Bistro de la mer est une succulente option. On n’y manque pas de place où s’asseoir et la nourriture est délicieuse.

Malgré la densité de la masse touristique, Kamouraska reste un endroit agréable à explorer. On y trouve plusieurs boutiques de produits locaux et de nombreuses possibilités de randonnées y sont offertes. J’ai particulièrement apprécié la Montagne à Coton, à Saint-Pascal (GoogleMaps saura t’y mener).

antiquaires-route-des-navigateurs-132
Les passionnés d’antiquités trouveront plusieurs boutiques sur la Route des Navigateurs. – carrythebeautiful.com

Abonne-toi, c’est gratuit!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Abonne-toi au blogue gratuitement et reçois le nouveau contenu voyage par courriel.

Obtiens en plus tout ce dont tu as besoin pour planifier un voyage, prêt à être imprimé et utilisé!

La Route des Navigateurs: Informations pratiques

Budget: Économique. Mis à part l’essence et un endroit où dormir, la Route des Navigateurs est entièrement gratuite. En optant pour un pique-nique ainsi qu’une nuit dans un motel ou un camping, les dépenses seront peu nombreuses.

Température: Comme partout au Québec, l’été est chaud et parfois humide. L’hiver est froid et reçoit une bonne quantité de précipitations. Toutefois, sache qu’au-delà de Lévis, les journées peuvent parfois être très fraîches, particulièrement près du fleuve. Un vent frais venant du large est généralement présent, même en été. Ne sous-estime surtout pas la fraîcheur, voire la froidure, en bordure du fleuve Saint-Laurent, même au coeur de l’été.

Le temps idéal pour profiter de la Route des Navigateurs est entre les mois de mai et d’octobre. Le fleuve est également magnifique en hiver, mais le froid ne plaira certainement pas à tous. De plus, les tempêtes de neige peuvent vite gâcher un road trip au Québec.

Transport: La Route des Navigateurs se parcourt en voiture. En général, les gens prennent leur temps et suivent les limites de vitesse, profitant de la vue sur le fleuve. Cette route est paisible. Il faut faire attention de ne pas suivre entièrement Google Maps qui aura tendance à vouloir te ramener sur l’autoroute 20.

Réservations: Au cours de l’été, de mi-juin à début septembre, les réservations de gîtes, d’auberges, de chalets et d’hôtels sont nécessaires à peu près partout, principalement dans le secteur Kamouraska. Si un restaurant précis t’interpelle, mieux vaut réserver quelques jours d’avance également au cours de cette période.

Argent: Comme partout au Québec, le pourboire n’est pas inclus dans les prix. La norme est de laisser 15% en extra aux serveurs et aux barmans. La carte bancaire est généralement acceptée partout, mais il reste pratique d’avoir sur soi quelques billets.

Lire plus: Comment planifier une escapade au chalet qui ressemble à un voyage

Taking it in… – carrythebeautiful.com

Mot de la fin

Depuis le début de la pandémie, ma liste d’endroits coups de coeur au Québec ne cesse de croître! La Route des Navigateurs m’a agréablement surprise et je te recommande vivement ce road trip.

Cheers for reading!

Tu as aimé cet article? N’hésite pas à le partager sur tes réseaux sociaux!

Rejoignez 740 autres abonnés

6 commentaires sur “La Route des Navigateurs, de Bécancour à Kamouraska, en photos

  1. Super article, en effet la route des Navigateurs est exceptionnelle pour un tour de voiture, elle nous en mets plein les yeux. Je t’invite toi aussi à suivre notre blog, nous avons des passions communes 😁

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.