Rétrospective: Voyages de l’été 2021

rétrospective-voyages-été-2021

Plusieurs pays ont décidé d’ouvrir leurs frontières aux touristes cet été. Le Canada en fait d’ailleurs partie, lui qui a de nouveau accueilli les voyageurs Américains en août. Cependant, ce même gouvernement continue d’émettre des avertissements aux Canadiens, les encourageant à limiter leurs déplacements et à ne pas quitter le pays à moins que ce soit essentiel, et ce, peu importe la destination.

Certaines personnes se sont risquées à aller à l’étranger, mais personnellement, je trouve la situation encore trop instable pour avoir envie de sortir du pays. C’est pourquoi j’ai choisi de passer la belle saison au Québec, comme cela avait été le cas à l’été 2020 qui fut d’ailleurs un succès malgré que j’avais dû faire le deuil d’un voyage à ce moment-là.

Comme je suis enseignante, je profite de deux mois de congé, en juillet et en août, et j’admets trouver particulièrement difficile de bénéficier de tout ce temps sans pouvoir quitter le Canada.

N’empêche! I stayed zen and focused, and true to my beliefs: the destination doesn’t matter.

En effet, se déplacer reste crucial, peu importe où, ainsi que la découverte de nouveaux endroits. De plus, demeurer au Québec m’a permis de partir quatre fois au cours de l’été, ce qui est appréciable. J’ai ainsi parcouru quatre régions, soit Chaudière-Appalaches, le Bas-St-Laurent, l’Estrie et l’Outaouais.

Voici donc une rétrospective des mes voyages de l’été 2021.

Lire plus: Le bilan de mi-année du blogue

Perdue en Beauce…

Rétrospective des voyages de l’été 2021

Les meilleurs moments

Tout simplement prendre la route et dormir à l’hôtel furent merveilleux en soi! Pour moi, l’aspect le plus difficile de la pandémie n’est pas de ne pas voir les gens; c’est plutôt cette impression que ma liberté et ma mobilité sont réduites qui m’affecte. Ainsi, organiser un road trip et ne pas dormir dans mon propre lit s’avèrent les highlights de l’été! Bien sûr, il y a plus à partager en terme de bons moments.

1. Faire du tourisme en Beauce

Je n’avais jamais pensé, auparavant, à faire du tourisme en Beauce. Ce n’est pas un secret, j’adore le fleuve St-Laurent et, en général, je sélectionne une destination qui me permet d’en être proche.

Or, comme mes vacances estivales de l’été 2020 s’étaient également déroulées au Québec, j’avais absolument besoin de tenter quelque chose de nouveau. En étudiant une carte de la province, je me suis rendue compte que ce secteur vallonneux du Québec, coincé entre l’Estrie, la ville de Québec et le Maine, m’était inconnu. J’ai donc fait de la Beauce ma première destination estivale.

Et j’ai été absolument charmée!

D’abord, on n’y retrouve aucune foule. Avoir la paix m’a fait le plus grand bien après une année scolaire entourée d’élèves turbulents. Tous ces villages et ces parcs desquels on peut apercevoir la rivière Chaudière sont particulièrement agréables pour une balade ou simplement pour s’asseoir et apprécier l’instant. Aussi, sans être une région nécessairement renommée pour sa gastronomie, j’ai adoré découvrir les bleuetières et les crèmeries locales.

La Beauce fait désormais partie de mes endroits coups de coeur au Québec.

Ste-Marie-de-Beauce

2. Redécouvrir le fleuve St-Laurent

J’en suis lassante, mais le fleuve Saint-Laurent est certainement la plus belle attraction que le Québec a à offrir. Je connais bien la rive nord du fleuve et j’ai souvent visité Charlevoix et la Côte-Nord. Or, une route sur la rive sud que je n’avais jamais pris la peine d’explorer est la Route des Navigateurs. Il s’agit d’un superbe 500 kilomètres à parcourir sur le bord du Saint-Laurent et chaque détour présente un panorama plus spectaculaire que le précédent.

J’ai adoré y conduire en prenant mon temps, sans regarder ma montre ni me sentir pressée d’arriver à un endroit précis à une heure prédéterminée.

Lire plus: Comment organiser un road trip parfait: ma méthode infaillible

Sur la route des Navigateurs, à Kamouraska

3. Explorer de nouveaux endroits pour une randonnée

J’aime beaucoup marcher en forêt et découvrir de nouveaux parcs régionaux, provinciaux et nationaux. Ainsi, dans chacune des quatre régions du Québec que j’ai explorées cet été, j’ai accordé beaucoup d’importance à la randonnée pédestre.

Je ne suis pas nécessairement à la recherche d’endroits qui représentent un défi à gravir ou qui possèdent une vue à couper le souffle. Je privilégie plutôt les sentiers facilement accessibles et peu fréquentés qui peuvent procurer au visiteur calme et sérénité.

L’image ci-dessous a été prise au sommet de la montagne à Coton, à St-Pascal dans le Bas-St-Laurent. Une ascension brève et relativement facile où on ne croise à peu près personne. My kind of place.

Lire plus: Où faire une balade d’automne près de Montréal

La montagne à Coton, à St-Pascal

4. S’offrir du luxe

Je suis très raisonnable lorsque je voyage. Je me contente généralement d’hébergement peu coûteux du moment qu’ils soient propres (I can’t do dirty places). But once in a while, I say indulge in luxury!

J’ai opté pour le Hilton du Lac Leamy, dans la région de l’Outaouais. Je me suis fait plaisir avec une chambre luxueuse avec vue sur le lac et j’ai profité de quelques jours à ne pas faire grand chose si ce n’est me faire servir, me prélasser près de la piscine ou dans les jardins et décompresser sur le bord de l’eau.

Lire plus: Où profiter du bord de l’eau dans le Suroît

façade-hilton-lac-leamy
Hilton-Lac-Leamy

5. Marcher au Domaine Mackenzie-King

Voilà un endroit magnifique duquel je n’attendais pas grand chose et qui m’a complètement conquise! Le Domaine Mackenzie-King est situé dans le parc de la Gatineau. L’accès n’est pas gratuit, mais une promenade d’une heure ou deux à travers les jardins anglais et français vaut amplement le prix payé. Un autre sentier mène aux chutes, mais peu importe la balade choisie, le niveau de difficulté demeure facile.

J’ai adoré les ruines et je me promets d’y retourner lorsque le salon de thé sera ouvert (malheureusement fermé pour le moment dû à la pandémie). Déguster une boisson chaude et une collation dans cet endroit champêtre doit être vraiment agréable!

ruines-en-forme-d'arche
Les jardins du Domaine Mackenzie-King

6. Voyager seule

I’m a loner. Oui, voyager en couple, en famille ou entre amis possède ses charmes et ses avantages, mais au final, I’m at my best when I am by myself. C’est toujours lorsque je me retrouve seule que je fais les meilleures découvertes, que j’ose plus, que je me rends plus loin que je n’en avais l’intention, que je découvre un détour inattendu et que je remplis ma journée au maximum.

Et cet été, je suis partie deux fois seule ce qui, disons-le, m’a apaisée et remise sur pied.

Abonne-toi, c’est gratuit!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Abonne-toi au blogue gratuitement et reçois le nouveau contenu voyage par courriel.

Obtiens en plus tout ce dont tu as besoin pour planifier un voyage, prêt à être imprimé et utilisé!

Les moins bons moments

Aucun événement catastrophique n’est arrivé, mais je peux penser à deux points négatifs de ces vacances: la canicule et le fait que je ne prenne pas assez de photos.

1. La canicule

Je tolère assez bien la chaleur, mais il y a des limites! Mon expédition en Estrie a quelque peu été gâchée par la canicule. J’avais prévu plusieurs randonnées dans le secteur de Granby et du parc de la Yamaska, mais j’ai vite abandonné. Quarante degrés et 95% d’humidité dans l’air ont eu raison de moi.

Mon plan B était de faire le tour du lac Brome et de profiter de la jolie ville de Knowlton, mais même cela a été réduit à une marche d’une trentaine de minutes, à une heure à l’intérieur d’un café pour me rafraîchir et à bouquiner dans la libraire locale, à l’air climatisée. Je recommande d’ailleurs le Bolt Café.

Plus de vidéos et de stories sur mon compte Instagram.

2. Je ne prends pas assez de photos!

Je dois t’avouer que je ne suis pas une preneuse de photos (et encore moins de vidéos). Quand je voyage, j’adore vivre le moment présent, respirer à fond, regarder, observer, taking it in et créer des images et des souvenirs dans mon esprit. Sortir mon téléphone et me mettre à prendre cinquante-six photos d’un endroit représente un réel effort pour moi. Faire des selfies est encore pire.

Pourtant, il s’agit d’une habitude que j’essaie de changer puisque comment rédiger un blogue et entretenir des réseaux sociaux si on manque d’images? Écrire un article n’est jamais un problème; trouver des images pour l’accompagner demeure le vrai casse-tête!

Il m’arrive même d’avoir des idées de billets pour le blogue et d’abandonner simplement parce que je ne possède pas assez de photos pour illustrer mes propos.

Lire plus: Toute la vérité sur mon compte Instagram (et ce que tu n’y verras jamais!)

Mot de la fin

Somme toute, j’ai l’impression d’avoir profité de mon été même si je n’ai pas pu quitter le pays et partir à l’aventure à l’étranger. J’ai découvert de nouveaux endroits au Québec qui, à chaque fois, me rappellent à quel point c’est beau chez nous et comme nous n’avons rien à envier à aucune autre destination internationale.

Cheers for reading!

Tu as aimé cet article? N’hésite pas à le partager sur tes réseaux sociaux!

Rejoignez 740 autres abonnés

4 commentaires sur “Rétrospective: Voyages de l’été 2021

  1. Un beau resume de ton ete. BRAVO. 4 voyages au Quebec c’est super. C’est vrai que toi comme plusieurs quebecois adorent le fleuve Saint-Laurent. J’en fait partie. J’ai habite longtemps pres du fleuve alors j’adore… J’ai prepare mon texte qui va resumer une partie de mon ete . Le texte sera publie mardi. Comme tu es enseigante je te souhaite une bonne rentree -deja amorcee je crois au Quebec. Ici a Vancouver , la rentree se fait mardi le 7. Pendant des annees j’ai vecu la rentree- comme eleve puis comme prof mais plus maintenant. Souvent on est parti en Europe en septembre mais pas l’an dernier ni cet automne. Mais on a tout de meme planifie une escapade dans la CB, ma province. Ah! oui a propos des photos, pour moi ce n’est pas un probleme car je fais toujours beaucoup de photos surtout depuis que je suis membre de Flickr. Alors c’est un peu pour partager mes photos que j’avais commence ce blog. Bon mois de septembre, Anne-Marie et merci de partager sur ce blog.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.