Faire un road trip au Canada: mes 11 meilleurs conseils

faire-un-road-trip-au-canada

Tu as envie de faire un road trip au Canada? Super, il s’agit d’un excellent choix de destination! Le Canada compte de multiples routes spectaculaires, qu’elles soient à flanc de montagne ou au bord de grands lacs, du fleuve St-Laurent ou de l’océan.

Toutefois, faire un road trip au Canada s’organise et se planifie méticuleusement. Voici mes 11 meilleurs conseils afin que ce road trip soit un succès.

Lire plus: Mes 13 articles essentiels pour faire sa valise convenablement

Rien n’est stable dans le monde du voyage. N’oublie pas de vérifier les avertissements de ton gouvernement ainsi que ceux de ta destination avant de t’aventurer quelque part. De plus, même si je garde mes articles le plus à jour possible, il est de la responsabilité du voyageur de vérifier toute information trouvée sur ce blogue auprès des diverses instances et organisations officielles et de consulter un guide de voyage. (Lire toutes les conditions d’utilisation du site)

Mes 11 meilleurs conseils pour faire un road trip au Canada

Le road trip est assurément la meilleure façon de voir le Canada. Ici, le transport en commun est plutôt ordinaire et, de toute façon, le pays ne compte plus les paysages magnifiques et les arrêts qui s’imposent d’eux-mêmes au cours d’une longue route pour profiter de panoramas à couper le souffle.

Comment organiser un road trip parfait au Canada? En suivant les 11 conseils suivants, tu ne devrais pas rater ton coup!

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

1. Ne pas sous-estimer les distances

Le Canada est immense. Gigantesque. Même en y passant un mois ou deux tu n’aurais pas suffisamment de temps pour explorer à fond toutes les provinces et territoires du pays. Et si tu choisis de faire un road trip au Canada et de t’en tenir à une seule province, les distances à l’intérieur de celle-ci demeurent significatives (à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard).

Ainsi, il ne faut pas te laisser berner parce que deux villes ou deux attractions semblent proche sur une carte. En réalité, il est possible que de nombreuses heures de route les séparent.

Google Maps donne, de façon générale, un aperçu réaliste du temps nécessaire afin de se rendre à un endroit. Il faut cependant faire attention, car il ne tient pas compte de plusieurs éléments dont je discute plus bas.

Lire plus: Comprendre le Canada avant son arrivée

2. Se méfier de l’hiver

Visiter le Canada en hiver n’est pas un mauvais choix. Au contraire! Le winter wonderland existe réellement et en janvier et février, alors que le paysage se couvre de blanc, s’y trouver s’avère tout simplement magique.

Cependant, voyager sur les routes du Canada en hiver comporte certains risques.

D’abord, il faut savoir qu’il est possible qu’une tempête de neige rende les déplacements impossibles pour une durée de 24 à 48 heures. Les routes seront éventuellement déneigées, mais on ne s’y aventure tout simplement pas durant une tempête, surtout si on n’a pas l’habitude de la conduite hivernale alors que la visibilité peut être nulle.

D’ailleurs, si conduire en hiver est nouveau pour toi, je te suggère vivement de louer une voiture quatre roues motrices (traction intégrale) afin d’avoir une meilleure tenue de route.

Enfin, les déplacements en hiver prennent plus de temps. Il faut d’abord déneiger la voiture et dégivrer le pare-brise au petit matin et si la route est enneigée ou glacée, les gens conduisent lentement et prudemment. Ceci augmente donc le temps requis pour tout trajet.

Lire plus: Où faire une promenade hivernale près de Montréal: 4 itinéraires thématiques

Image by Alain Audet from Pixabay

3. Savoir que certains endroits ne sont pas accessibles par la route

Organiser un road trip au Canada implique une certaine recherche. C’est facile de contempler une carte du pays et de se dire: « Wow, je vais conduire de Yellowknife à Iqaluit pour explorer le nord » ou encore: « Tiens, pourquoi ne pas partir de Québec pour aller au Labrador ». En réalité, aucune route ne relie ces villes et elles ne peuvent être jointes qu’en avion.

Dans d’autres cas, emprunter un traversier est nécessaire comme pour se rendre de Charlevoix à la Côte-Nord, par exemple.

Peu importe l’itinéraire que tu as en tête, il faut bien compléter ses devoirs avant de faire un road trip au Canada.

Lire plus: Découvrir le Canada avec Guess Where Trips

Guide de voyage: Lonely Planet Canada, nouvelle édition, mars 2022 (Ce lien offre un rabais de 5%)



4. Prévoir un lunch/pique-nique

En premier lieu, sache que bien manger sur les grandes routes canadiennes n’est pas garanti. Les fast food abondent le long des plus grandes autoroutes, mais pas les restaurants de qualité.

De plus, tu peux conduire sur des dizaines et des dizaines de kilomètres sans croiser de service de restauration lorsque tu t’éloignes des grands centres.

Ainsi, emporter un lunch, un pique-nique ou des collations allègent le stress lors des déplacements. Au printemps, en été et en automne, il est aussi possible d’arrêter en bordure de l’autoroute, dans des endroits désignés, pour manger sur une table à pique-nique et prendre par le fait même une pause de conduite.

Image by Godsgirl_madi from Pixabay

5. Prévoir les ralentissements dus à la construction

L’enfer. Il faut comprendre qu’au Canada, en général, il est possible de faire de la construction et de la réparation sur les routes que durant une certaine période de l’année à cause de la température.

Ainsi, au coeur de l’été, les chantiers routiers se multiplient, occasionnant des retards dans les déplacements et des détours imposés.

6. Ne pas sous-estimer les problèmes de circulation à Montréal et à Toronto

Mon conseil est d’éviter de prendre la voiture à Montréal et à Toronto. Le transport en commun y est excellent et l’automobile encombrante.

Premièrement, il est ardu de trouver à se stationner dans ces deux villes et lorsque l’on trouve où se garer, ce n’est jamais gratuit. De plus, la circulation s’avère infernale et extrêmement décourageante. Le centre-ville et les grandes artères sont à éviter à tout prix aux heures de pointe.

Lire plus:

Rejoins des milliers de lecteurs!

Ce blogue met de l’avant les voyages loin des foules et inspire les personnalités réservées à explorer le monde.

Envie d’obtenir un accès prioritaire à tous mes conseils et astuces?

En t’abonnant, reçois ma check-list de planification de voyage, un organisateur d’itinéraire et un budget voyage!

7. Emprunter les routes secondaires

Les plus beaux panoramas se situent rarement sur les autoroutes. Au Canada, ces dernières ont tendance à n’être que de longs tronçons asphaltés bordés d’arbres et comportant une vue sur… absolument rien.

Si le temps le permet, je te propose d’éviter les autoroutes et d’emprunter les routes secondaires. C’est là que tu trouveras toute la beauté du pays et plein d’endroits secrets peu achalandés.

Lire plus: La Route des Navigateurs, de Bécancour à Kamouraska

8. Réserver son hébergement

Ceci est vrai peu importe la saison. En hiver, plusieurs gîtes et bed and breakfast choisissent de fermer leurs portes, limitant ainsi le nombre de chambres vacantes dans les petites villes du pays.

En été, les touristes sont nombreux et mieux vaut réserver à l’avance à l’extérieur des grandes villes. Au Canada, la campagne est très recherchée durant la belle saison et la quantité d’hébergements disponibles ne suffit pas toujours à la demande.

Lire plus: Tourisme en Beauce: Quoi visiter au cours d’une escapade

9. Remplir son réservoir d’essence avant qu’il ne soit trop tard

Loin des capitales, des dizaines, voire des centaines de kilomètres peuvent séparer les villes et villages. Si tu désires t’éloigner et explorer des coins plus sauvages du pays, assure-toi de vérifier au préalable où se situent les stations d’essence et fais le plein avant que la petite lumière s’allume sur ton tableau de bord…!

10. Sortir des sentiers battus

Vancouver, Calgary, Toronto, Montréal… oui, les villes canadiennes restent modernes et sympathiques. Toutefois, le Canada est tellement plus que cela et sa beauté exceptionnelle se trouve en pleine nature.

Faire un road trip au Canada devrait impérativement inclure des excursions hors des sentiers battus loin des grands centres. C’est en t’éloignant que tu découvriras les plus beaux paysages, les gens les plus sympathiques, la nourriture la plus typiques, les hôtes les plus accueillants et les expériences les plus mémorables.

Lire plus: Où faire une balade d’automne près de Montréal: 5 suggestions hors des sentiers battus

Image by Pat Josse from Pixabay

11. Oui à la voiture électrique… avec quelques bémols

Faire un road trip au Canada en voiture électrique est possible. Les stations de recharge sont nombreuses, particulièrement au Québec. Il existe également des applications qui permettent de trouver facilement ces bornes.

Toutefois, il faut aussi prévoir du temps supplémentaire pour ses déplacements et accepter de se limiter aux endroits plus fréquentés.

En effet, je ne m’aventurerais pas dans les coins reculés du pays en voiture électrique. Je ne l’utiliserais pas non plus si je devais traverser une réserve faunique comme le Parc de la Vérendrye pour me rendre du point A au point B. Un modèle de voiture hybride serait plus adéquat.

Faire un road trip au Canada: les routes emblématiques

Le Canada comporte une quantité phénoménale de routes panoramiques. Voici les plus mythiques:

Lire plus: Tourisme à Terre-Neuve: Itinéraire de 5 jours

Mot de la fin

Avec ces 11 conseils, tu es désormais mieux préparé à faire un road trip au Canada, mais peut-être que certaines interrogations demeurent. N’hésite pas à poser tes questions en commentaire.

En terminant, je t’encourage à jeter un coup d’oeil à la page Ressources du blogue pour plusieurs téléchargements gratuits afin de mieux organiser ton voyage.

Lire plus: Faire un road trip aux États-Unis: mes 14 meilleurs conseils

En-tête de l’article: Image by Jörg Vieli from Pixabay

Cheers for reading!

Rejoignez les 791 autres abonnés

7 commentaires sur “Faire un road trip au Canada: mes 11 meilleurs conseils

  1. Mais pourquoi se soucier du déjeuner quand il y a des Tim’s partout ? Moi, je rêve de leurs beignets à l’érable tout le temps. (Dunkin Donuts n’est pas du tout égal.)

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      😂 C’est vrai qu’il y a beaucoup de Tim Horton’s. Et leur café et leurs beignes sont définitivement meilleurs que ceux de Dunkin Donuts! 😅😆
      Mais j’ai tout de même déjà conduit dans des endroits reculés que même Tim Hortons ne connaît pas. 😉

  2. A chaque fois que je te lis, mon envie de Canada grandit ! A travers tes articles, on découvre d’autres aspect de ton pays… j’adore ! Merci pour tes articles ! Belle journée!

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Oh, je suis tellement heureuse de lire cela! Merci beaucoup pour ce beau commentaire! ☺️ J’espère que tu auras la chance de visiter le pays prochainement! A bientôt!

  3. Merci pour ces conseils 🙂 Nous partons en Ontario cet été pour un mariage et allons faire du tourisme avant. J’ai pensé que c’était mieux de rester dans cette province pour ne pas passer trop de temps sur la route mais je pense qu’on en passera quand même un peu vu tout ce qu’il y a à voir. J’ai hâte !

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Ah, c’est super, beau projet! ☺️
      Effectivement, il y a beaucoup à voir en Ontario et les distances sont grandes. Alors du temps sur la route sera inévitable, mais en vaudra la peine!
      Bons préparatifs!

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas! Annuler la réponse.