11 attitudes de voyageurs vraiment irritantes

attitudes-de-voyageurs

Cette semaine, je suis d’humeur pour grogner un peu. 😉 En général, peu de choses me tapent sur les nerfs et m’indisposent lorsque je voyage mis à part certains comportements de touristes. Je peux compter 11 attitudes de voyageurs qui m’énervent royalement et j’ai envie de les partager avec toi.

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

11 attitudes de voyageurs qui m’irritent complètement

Je n’apprécie pas me retrouver entourée de centaines de personnes et macérer au coeur d’une foule, à un site particulièrement touristique, m’incommode. Or, je ne peux pas dire que cela m’énerve en tant que tel. La seule chose qui m’irrite parfois, en voyage, s’avère les autres touristes. Je te présente donc 11 comportements que ces derniers affichent qui me tapent sur les nerfs.

Si jamais tu te reconnais dans ces attitudes de voyageurs… nous sommes peut-être mieux de ne jamais pérégriner ensemble! 😅

Lire plus:

Visite Booking.com afin de mieux préparer tes voyages et tes escapades. Tu y trouveras des tonnes d’hébergements présentés de façon visuelle et contenant des descriptions détaillées ainsi que des commentaires fiables d’utilisateurs.

1. Se plaindre que personne ne parle sa langue

Pourquoi les gens locaux devraient-ils parler anglais ou français? Ils sont chez eux. En quoi est-ce leur devoir de communiquer efficacement dans une langue seconde ou tierce?

Quand j’entends des touristes dire avec condescendance ou frustration: « Ah! Il ne parle même pas français! » ou « Can’t even speak a word of English!« , le poil me dresse sur les bras. Ça m’horripile. Je trouve cette attitude de voyageurs honteuse.

À l’étranger, on se doit d’être débrouillard et plein de ressources. On ne peut pas connaître toutes les langues du monde, mais la communication passe de diverses façons et j’ai toujours trouvé moyen de me faire comprendre ou de saisir ce que les autres tentaient d’exprimer par la gestuelle, par les yeux, par des pictogrammes, avec l’aide d’un dictionnaire ou d’un iPhone.

2. Se plaindre de la culture ou des habitudes locales

Lorsque j’entends des commentaires complaisants envers les habitudes, les traditions et la culture d’un pays, je me passe toujours la réflexion suivante: « N’as-tu pas fait une recherche avant de partir? Pourquoi as-tu décidé de venir si cela ne t’intéresse même pas? Que fais-tu ici si tu n’as aucun respect ni intérêt pour ce qui diffère de chez toi? »

Si tout ce qui interpelle quelqu’un est deux ou trois musées et prendre un selfie devant un monument emblématique, il ou elle ferait mieux de rester à la maison.

À la base, on devrait se rendre dans un autre pays afin de s’ouvrir à la diversité, de s’en émerveiller et d’en assimiler une partie afin qu’elle nous habite, complète et complexifie notre personnalité.

Lire plus: Se trouver en voyageant: mythe ou réalité?

3. Compter les pays et s’en vanter

Guys, I can’t. Je ne comprends cette idée de compter le nombre de pays visités pour pouvoir s’en vanter et se sentir plus important que les autres.

Quand quelqu’un commence à énumérer la liste des endroits où il a été, ce qui passe par la tête du commun des mortels c’est: « Tais-toi donc, on s’en fout! ». Rares sont ceux qui vont répondre: « Wow, je suis tellement impressioné! Raconte-moi tout! Tu connais tellement de choses! » 🙄 

Le nombre de pays que quelqu’un a vus n’explique en rien le type de voyageur qu’il est. On peut avoir mis les pieds dans cinquante pays et n’avoir exploré que le quartier entourant son hôtel. À l’inverse, on peut n’avoir visité que trois pays, mais l’avoir fait en profondeur, en connaître les multiples provinces, départements ou états, avoir côtoyé de nombreux locaux et comprendre les subtilités de la culture.

Je n’écrirai jamais sur mon blogue « X pays visités » même si je suis consciente que cela pourrait me donner une validité et une crédibilité en tant que blogueuse voyage.

4. Se précipiter pour embarquer dans l’avion

Je saisis mal cette attitude de voyageurs, cet empressement. On va tous monter dans l’avion, alors quel est le rush? Pourquoi les gens se précipitent comme si leur vie en dépendait avant même qu’on ait appelé leur section?

Je crois qu’il y en a qui craignent qu’il n’y ait plus de place dans les compartiments à bagages. So what? Si tel est le cas, la compagnie aérienne mettra le carry-on en soute gratuitement et celui-ci t’attendra à la sortie de l’avion, à l’atterrissage. Il y a des situations pas mal plus stressantes que cela en voyage…!

Lire plus: Comment voyager avec un bagage de cabine en 9 astuces

intérieur-dun-avion

5. Parler fort en randonnée ou dans les lieux publics

Ça me tue. Il y a des endroits pour faire le party et d’autres non. Honnêtement, personne n’a envie d’entendre toutes les conneries qui passent par la tête des gens ni de regarder un show live d’imbécilités.

C’est vraiment lassant, particulièrement lorsque cela survient dans un lieu peu achalandé où un certain calme est apprécié, où on déambule tranquillement.

6. Ignorer les coutumes locales et les directives

Les touristes qui manquent de respect m’irritent. Si le voyage n’est rien de plus qu’une excuse pour faire le party et prendre des selfies pour son compte Instagram, honnêtement, je suis légèrement dégoûtée.

J’ai souvent vu des gens ignorer des coutumes ou des consignes de base clairement écrites à la vue de tous et ça me dépasse. J’ai été témoin de touristes qui ne respestaient pas les consignes de ne pas prendre de photos, de garder le silence dans une église, un cimetière ou une mosquée, de ne pas marcher à certains endroits pour ne pas affecter une nature fragile, de prendre une douche nu avant de sauter dans un lagon, et j’en passe.

Lorsqu’on est à l’étranger, nous sommes des invités. On n’est pas chez soi. On ne peut pas agir comme si chaque parcelle de la planète nous appartenait.

Lire plus: Toute la vérité sur mon compte Instagram (ou ce que tu n’y verras jamais!)

Rejoins des milliers de lecteurs!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Ce blogue met de l’avant les voyages loin des foules et inspire les personnalités réservées à explorer le monde.

Envie d’obtenir un accès prioritaire à tous mes conseils et astuces?

En t’abonnant, reçois ma check-list de planification de voyage, un organisateur d’itinéraire et un budget voyage!

7. Monopoliser un endroit pour prendre mille photos

La vraie vie n’a rien à voir avec Instagram. Et il y a plein d’autres personnes qui aimeraient avoir une photo du meilleur spot en ville. Alors le monopoliser pendant quinze minutes pour que sa petite personne ait le cliché parfait, ça me saoûle.

Encore une fois, je trouve que lorsque le voyage devient égocentrique, on passe à côté de sa véritable nature.

8. Avoir l’air sale et négligé pour prendre l’avion

On partage quelques mètres carré et le même air durant plusieurs heures. Sincèrement, ça me dégoûte un peu quand j’en vois qui ne semble pas avoir pris de douche depuis trois jours, qui sont en pantalon de pyjama et qui décident d’enlever leurs souliers et leurs chaussettes une fois assis trop confortablement dans l’avion.

It grosses me out. Sérieusement. First of all, have some pride. Deuxièmement, ait un minimum de considération pour les autres passagers et les pauvres agents de bord.

touristes-et-perche-à-égoprotrait-en-europe
Image by Thomas Staub from Pixabay

9. La perche à égoportrait

Ça occupe de la place pour rien dans une valise et dans un daypack qui, à mon humble avis, devraient demeurer le plus léger possible. Puis, des gens prennent possession d’un coin d’espace public pendant une éternité afin de s’organiser et de prendre l’ultime égoportrait.

La bonne vieille méthode de demander à quelqu’un de prendre un cliché pour nous fonctionne encore. Personne ne va se sauver avec le téléphone intelligent d’autrui, surtout pas si cette personne est de toute évidence elle aussi une touriste.

En voyageant, you need to let go of perfection. That’s just my take on it.

Lire plus: Mes 13 articles essentiels pour faire sa valise convenablement

10. Critiquer la nourriture

Eh non, ça ne goûte pas comme à la maison. Et puis? Your point is… ?

Rien ne nous oblige à mordre dans quelque chose de carrément étrange qui nous sort complètement de notre zone de confort, mais s’alimenter dans un autre pays fait partie de l’aventure. Il faut garder l’esprit ouvert et habituer son palais à de nouvelles saveurs et textures. Évidemment, on n’est pas tenu de tout aimer, mais il est normal que ça ne soit pas comme chez soi et il faut prendre le tout avec un grain de sel.



Explore la panoplie de livres sur le voyage et de guides disponibles sur The Book Depository.

11. Tout comparer à son pays natal

Cette attitude de voyageurs me dérange lorsque le discours est tenu en ayant pour objectif de convaincre que tout est mieux chez soi. Ce n’est pas parce que tu es habitué à une chose, à la maison, qu’elle est nécessairement meilleure. La façon de penser dans son pays natal ne détient pas plus de validité que celle des autres.

Nuance. Perspective. Compréhension. Empathie. Des mots clés que tout voyageur devrait saisir.

Mot de la fin sur les attitudes de voyageurs irritantes

Désormais, tu sais si oui ou non nous pourrions êtres des voyageurs compatibles! D’ailleurs, peut-être trouves-tu que j’exagère ou, au contraire, peut-être partages-tu les mêmes aversions.

Puisqu’aujourd’hui on se donne le droit de se plaindre, quelles attitudes de voyageurs te rendent complètement fou? Laisse-le-moi savoir en commentaire!

En-tête de l’article: Photo by Mike Swigunski on Unsplash

Cheers for reading!

11 commentaires sur “11 attitudes de voyageurs vraiment irritantes

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi Anne-Marie, beaucoup espère retrouver le confort de leur chez eux en vacances à l’étranger : nourriture, culture, habitude… alors pourquoi voyager dans ce cas ?
    Les français n’ont même pas besoin de changer de pays pour être odieux, ils leur suffit juste de changer de région ! 😆
    J’aimerai, tout comme toi, que les gens soient un peu plus respectueux en voyage… cela serait d’autant plus agréable pour tous …
    Merci pour ton article et belle journée !

  2. Très intéressant comme article sur ton blog. J’ai un peu souri quand tu parles de gens qui enumèrent les pays où ils sont allés carune de mes soeur est comme ça… Elle doit mentionner dés qu’elle a la chance qu’elle a fait le tour du monde ( en croisière)…mais je ne sais trop tout ce qu’elle a pu voir pendant les jours où le bateau était en mer…bref… Bravo pour ta liste de trucs qui t’énervent. C’est vrai les gens sont de plus en plus pressés à faire la file pour s’assurer que leur valise trouvera place dans le compartiment dans l’avion… c’est la nouvelle réalité des voyages. Bonne semaine.

    1. Ouf, je déteste les croisières, je pourrais écrire un article complet sur le sujet…! Merci d’avoir pris le temps de laisser ce commentaire, France! 🙂

      1. Je n’ai jamais fait de croisieres… les gros bateaux de croisiere ne m’ont jamais intéressé. On pensait a des » river cruises » en Europe mais on a pas encore fait , Peut-etre je vais attendre d’etre vraiment plus vieille !! Seulement la croisiere vers Alaska m’interesse un peu mais ca ne sera pas en 2022 . Tu iras voir demain mon post sur FUNandLIFE.2… la pulbication de mon livre n’est pas encore déterminée mais le travail avance ….

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas!