Faire un road trip aux États-Unis: mes 14 meilleurs conseils

faire-un-road-trip-aux-états-unis

Faire un road trip aux États-Unis revêt quelque chose de mythique. Le pays est immense et la diversité des paysages en fait une destination idéale pour un voyage sur la route. Peu importe le type de voyageur que tu es et ce dont tu as envie, tu es assuré d’y trouver ton compte.

Toutefois, à cause de la grandeur du pays, un road trip aux États-Unis se prépare méticuleusement. J’ai séjourné aux États-Unis des dizaines de fois et j’ai exploré ses routes autant à l’est qu’à l’ouest et tant au nord qu’au sud. Voici donc mes 14 meilleurs conseils pour bien planifier son road trip aux USA.

Lire plus: Faire un road trip au Canada: mes 14 meilleurs conseils

Rien n’est stable dans le monde du voyage. N’oublie pas de vérifier les avertissements de ton gouvernement ainsi que ceux de ta destination avant de t’aventurer quelque part. De plus, même si je garde mes articles le plus à jour possible, il est de la responsabilité du voyageur de vérifier toute information trouvée sur ce blogue auprès des diverses instances et organisations officielles et de consulter un guide de voyage. (Lire toutes les conditions d’utilisation du site)

Mes 14 meilleurs conseils pour faire un road trip aux États-Unis

Les États-Unis sont sans contredit le pays par excellence pour les amateurs de road trip. On y trouve des routes fabuleuses, certaines droites et désertiques, d’autres qui s’étendent à perte de vue, qui sillonnent des flancs de montagnes ou qui longent le Pacifique ou l’Atlantique. Les États-Unis sont faits pour être vus et ressentis sur la route.

Or, comment organiser un road trip parfait aux États-Unis? En suivant les 14 conseils suivants, tu ne devrais pas rater ton coup!

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

1. Ne pas sous-estimer les distances

Gigantesque qualifie parfaitement la taille des États-Unis. Même en y passant un mois ou deux tu n’aurais pas suffisamment de temps pour explorer à fond tous les états. Et si tu choisis de faire un road trip aux États-Unis et de t’en tenir à un seul état, les distances à l’intérieur de celui-ci demeurent significatives dans la majorité des cas.

Ainsi, il ne faut pas te laisser berner parce que deux villes ou deux attractions semblent proche sur une carte. En réalité, il est possible que de nombreuses heures de route les séparent.

Voilà qui m’amène au deuxième conseil.

2. Ne pas surcharger son itinéraire

Il est tentant, lorsqu’on lit un guide de voyage sur les États-Unis, de vouloir trop en voir et de surcharger son itinéraire. Avaler six à huit heures de route par jour est non seulement éreintant, mais fait aussi passer à côté de multiples attraits hors des routes principales.

Les États-Unis se savourent et se découvrent lentement. Il faut explorer ce pays tranquillement pour réellement en apprécier la nature et, surtout, ses gens. Passer en coup de vent d’un endroit à l’autre doesn’t give you a feel of the place ni ne te permet de rencontrer des Américains, d’apprécier leur gentillesse et leur accueil et de voir plus loin que la culture du fast food et des grandeurs folles.

Au fil de mes road trips aux États-Unis, j’ai compris qu’iI demeure préférable de s’en tenir à un circuit d’environ 12 heures de route au total, sur dix jours, et de prendre le temps de visiter moins d’endroits, mais de les explorer en profondeur.

Lire plus: Voyage en Alaska: L’itinéraire parfait pour 11 jours sur la route

Image by JodesJ from Pixabay

3. Ne pas se fier entièrement aux temps de déplacement de Google Maps

Google Maps estimait un temps de déplacement de six heures pour se rendre de Washington, D.C. au Connecticut. En réalité, cela m’a pris une dizaine d’heures. (Cette fois-là, j’ai pensé devenir folle. Je roulais et roulais, et le temps de déplacement restant affiché sur l’écran de mon GPS ne diminuait jamais, comme si j’étais pris dans un loop intemporel.)

Quand il s’agit de transiter près des grandes villes et, qu’en plus, des chantiers de construction poussent sur les routes, cela peut avoir un impact énorme sur la durée d’un trajet. Mieux vaut éviter de tenter de franchir une trop grande distance en une seule journée.

4. Prévoir un lunch et des collations

Certains secteurs des États-Unis sont quasi désertiques et tu peux conduire sur des dizaines et des dizaines de kilomètres sans croiser de service de restauration.

Ainsi, emporter un lunch et des collations allègent le stress lors des déplacements surtout si on est ce genre de personne qui devient marabout quand son ventre gargouille.

5. Prévoir les péages des autoroutes et des ponts

Le Canada dénombre peu d’autoroutes et de ponts à péage. En revanche, cela est commun aux États-Unis à l’exception d’une douzaine d’états de même que Washington, D.C. Ce sont des frais qui s’accumulent si on ne les prévoit pas dans son budget de voyage. Par exemple, à New York, traverser un pont peut coûter près de 15$ US.

Ainsi, si tu prévois passer plusieurs semaines sur la route, renseigne-toi sur les transpondeurs qui permettent économie de temps et d’argent. Aux péages, les paiements s’effectuent en argent comptant, par carte de crédit ou, parfois, en prenant une photo de la plaque d’immatriculation.

Toll Guru offre un guide détaillé du système de péage des USA.

Image by Frank Ravizza from Pixabay

6. Éviter d’utiliser sa voiture dans les grandes villes

Circuler en voiture dans les grandes villes américaines telles New York, Los Angeles, Miami, Chicago et j’en passe est un cauchemar qu’il vaut mieux ne pas expérimenter (ma pire expérience étant définitivement NYC).

Le transport en commun dans les villes américaines est excellent et l’automobile tout simplement encombrante.

Premièrement, il est ardu de trouver à se stationner (on peut tourner en rond longtemps et/ou devoir se garer loin de sa destination). Puis, lorsque l’on trouve où se garer, ce n’est jamais gratuit. Cela peut même être onéreux et frôler 30$ la journée. De plus, la circulation s’avère infernale et extrêmement décourageante. Les centres-villes et les grandes artères sont à éviter à tout prix aux heures de pointe.

7. Choisir un hôtel avec stationnement

Il ne faut jamais oublier de vérifier si l’hôtel ou l’auberge offre un stationnement et à quel coût. Dans les capitales et les villes denses et populeuses, il est possible qu’il n’y en ait tout simplement pas ou que l’usage ne soit pas gratuit. Il n’est pas rare qu’il s’élève à 50$ US.

Booking.com

8. Emprunter les routes secondaires

Ceci est un conseil de voyage valable pour à peu près toutes les destinations. Les plus beaux panoramas se situent rarement sur les autoroutes qui ont tendance à n’être que de longs tronçons comportant une vue sur… absolument rien. (À quelques exceptions près comme dans le sud-ouest.)

Si le temps le permet, je te propose plutôt d’emprunter les routes secondaires. C’est là que tu pourras vraiment te balader sans rouler à 100 km/h, que tu pourras t’arrêter pour prendre plein de photos et que tu trouveras des endroits secrets peu achalandés. (And I’m all about voyager loin des foules!)

Lire plus: Voyager en tant qu’introverti: 10 habiletés qui en font un super-pouvoir

9. Remplir son réservoir d’essence avant qu’il ne soit trop tard

Parfois, des dizaines, voire des centaines de kilomètres peuvent séparer les stations d’essence et cela peut même être le cas près des villes (aux environs de Las Vegas, par exemple). Mieux vaut donc vérifier ce type d’information au préalable et ne jamais attendre que la petite lumière s’allume sur ton tableau de bord avant de faire le plein.

Rejoins des milliers de lecteurs!

Ce blogue met de l’avant les voyages loin des foules et inspire les personnalités réservées à explorer le monde.

Envie d’obtenir un accès prioritaire à tous mes conseils et astuces?

Abonne-toi au blogue et reçois toutes les nouvelles publications par courriel. Tu recevras également ma check-list de planification de voyage, un organisateur d’itinéraire et un budget voyage. Tout cela est gratuit!

10. Sortir des sentiers battus

Il est vrai que les grandes villes américaines ont de quoi faire rêver. Nous les avons vues dans tant de films qu’on a l’impression que les États-Unis se résument à cela. Et elles méritent bien sûr d’être explorées.

Toutefois, faire un road trip aux États-Unis devrait impérativement inclure des excursions hors des sentiers battus et loin des grands centres. C’est en t’éloignant que tu découvriras les plus beaux paysages, les gens les plus sympathiques, des parcs spectaculaires, la nourriture la plus typique, les hôtes les plus accueillants et les expériences les plus mémorables.

De plus, se renseigner sur les State Parks et les Regional Parks s’avère une excellente astuce pour découvrir des endroits magnifiques, mais moins bondés. Les National Parks sont extrêmement populaires tandis qu’on accorde moins de publicité aux autres parcs qui se trouvent souvent dans le même secteur, offrant ainsi tout autant de beauté (les masses en moins).

Lire plus: Comment survivre aux auberges de jeunesse en tant qu’introverti

11. Oui au RV et au van

Voilà probablement la manière la plus économique de profiter d’un road trip aux États-Unis qui s’avèrent totalement RV friendly. WalMart, présent à peu près partout, continue d’offrir à ses clients la possibilité de passer la nuit dans son stationnement et les terrains de camping abondent dans la majorité des états.

Il faut cependant bien se renseigner sur les dangers que la faune peut représenter ainsi que connaître les règlementations en terme de campement.

Image by Christoph Partsch from Pixabay

12. Respecter le code de la route

Évidemment, il faut le respecter partout. Or, au Canada, je ne suis pas nerveuse de dépasser la limite de vitesse d’un dizaine de kilomètres ni de faire quelques entorses aux règlements. Les policiers sont assez tolérants et s’ils t’arrêtent, ils demeurent relativement conciliants et à l’écoute.

Les policiers américains me rendent plus nerveuse. Ils sont plus intransigeants et moins portés vers le compromis. (Je ne suis pas du tout en train de les blâmer de faire leur boulot avec assiduité!) Il s’agit simplement d’une embâcle de laquelle on peut vraiment se passer en voyageant.

13. Se renseigner sur le climat de l’état visité

Les États-Unis connaissent des climats variés, et ce, en toute saison. Ainsi, si tu as l’intention de faire un road trip en RV au Michigan, en février, ou de camper près des déserts du sud-ouest en juillet, tu risques d’avoir des surprises…! L’apparence des saisons diffère d’un état à l’autre et s’informer importe.

Lire plus: Voyage en Alaska: Quels vêtements apporter en été?

14. Réserver l’hébergement en avance dans les petites villes

Les grands centres et les capitales ne manqueront jamais d’hôtels. À moins de voyager aux alentours du 4 juillet ou du 25 décembre, les réservations ne sont pas nécessaires.

Elles sont toutefois fortement recommandées dans les petites villes, surtout dans les états où l’offre d’hébergement ne suffit pas à la demande. (Je songe entre autres à l’Alaska.) À ces endroits, mieux vaut réserver afin d’éviter de mauvaises surprises.

Lire plus: Comment passer 24 heures inoubliables à Burlington, au Vermont



The Book Depository est un excellent site pour dénicher des guides de voyage sur les États-Unis peu importe la maison d’éditions que tu privilégies. Et l’expédition est gratuite!

Faire un road trip aux États-Unis: les routes emblématiques

Les États-Unis comporte une quantité phénoménale de routes panoramiques. En voici quelques-unes (Hawaï et Alaska exclus):

Image by David Mark from Pixabay

Faire un road trip aux États-Unis: Mot de la fin

Avec ces 14 conseils, tu es désormais mieux préparé à faire un road trip aux États-Unis, mais peut-être que certaines interrogations demeurent. N’hésite pas à poser tes questions en commentaire.

En terminant, je t’encourage à jeter un coup d’oeil à la page Ressources du blogue pour plusieurs téléchargements gratuits afin de mieux organiser ton voyage.

En-tête de l’article: Image by PatternPictures from Pixabay

Cheers for reading!

8 commentaires sur “Faire un road trip aux États-Unis: mes 14 meilleurs conseils

  1. Justin Busch – Les aventures d'un américain qui est tombé complètement amoureux de la France
    jeliotb dit :

    D’accord avec tout ça. J’ajouterais seulement que les péages sont beaucoup plus communs sur la Côte Est que celle du Ouest. Il y a des péages en Californie, mais il y a toujours un choix de routes. Dans le New Jersey ou la Floride, impossible de les éviter.

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Oui, c’est vrai, je n’avais pas pensé à ce détail. 👍

      1. Curieux du monde – Suisse – Nous sommes adepte des voyages depuis toujours, on a déjà eu la chance de voyager dans plusieurs villes, plusieurs pays ou même encore plusieurs continents. Depuis l'année 2017, j'ai commencé à me passionner de photographie et encore plus pour la vidéo. On est des grands fans de l'Amérique du Nord et c'est à ce moment là où je me suis dis, pourquoi pas partager nos voyages et ma passion pour la vidéo. Voilà pourquoi, entre autre, nous avons décidé de créer ce blog. Nous voulons vous faire voyager avec nous, partager nos meilleurs moments à travers le globe. Alors n'hésite pas à nous suivre pour pour partager vos voyages avec nous.
        Curieux du monde dit :

        À faire aussi attention avec les one Way entre la côte Est et Ouest. Cela peut faire varier les prix !

  2. france55 – Woman enjoying outdoors,cycling, hiking,travelling,writing and photography. Thank you so much for taking the time to read my stories.I like to share bits of my life with you and I am also happy to read your comments. All photos in this blog are mine. Please do not use them without my permission.
    france55 dit :

    avec mon mari j’ai fait souvent la route entre Vancouver et la Californie. A chaque fois on arretait a des endroits particuliers pour visiter ( comme les Missions Espagnoles ou des parcs…). Très agréable pour nous car nous partions soit en janvier ou fevrier pour quelques semaines. On est aussi alle en Arizona, New Mexico et Utah car il y a beaucoup a voir. Pas traversé la frontière depuis le début de la pandémie alors que nous venions tout juste de prendre notre carte Nexus.

  3. Curieux du monde – Suisse – Nous sommes adepte des voyages depuis toujours, on a déjà eu la chance de voyager dans plusieurs villes, plusieurs pays ou même encore plusieurs continents. Depuis l'année 2017, j'ai commencé à me passionner de photographie et encore plus pour la vidéo. On est des grands fans de l'Amérique du Nord et c'est à ce moment là où je me suis dis, pourquoi pas partager nos voyages et ma passion pour la vidéo. Voilà pourquoi, entre autre, nous avons décidé de créer ce blog. Nous voulons vous faire voyager avec nous, partager nos meilleurs moments à travers le globe. Alors n'hésite pas à nous suivre pour pour partager vos voyages avec nous.
    Curieux du monde dit :

    Très bon article. Je suis un grand fan des États-Unis, j’ai fais différents Roadtrip entre les 2 côtes, le centre et Hawaï. Rien à dire, des paysages à couper le souffle un peu partout où tu te promène. J’ai juste hâte d’y retourner. Cet été ça sera la Martinique pour ma part. 👍🏻👋🏻👀

    1. Anne-Marie – Québec, Canada – Blogueuse voyage Je mets de l'avant les voyages loin des foules et j'inspire les personnes réservées à explorer le monde. J'adore les livres, le musical Les Misérables, les vieilles cartes géographiques, le gin et le chai latte!
      Anne-Marie dit :

      Bon voyage! Je ne suis jamais allée en Martinique. Un jour peut-être! 😉

      1. Curieux du monde – Suisse – Nous sommes adepte des voyages depuis toujours, on a déjà eu la chance de voyager dans plusieurs villes, plusieurs pays ou même encore plusieurs continents. Depuis l'année 2017, j'ai commencé à me passionner de photographie et encore plus pour la vidéo. On est des grands fans de l'Amérique du Nord et c'est à ce moment là où je me suis dis, pourquoi pas partager nos voyages et ma passion pour la vidéo. Voilà pourquoi, entre autre, nous avons décidé de créer ce blog. Nous voulons vous faire voyager avec nous, partager nos meilleurs moments à travers le globe. Alors n'hésite pas à nous suivre pour pour partager vos voyages avec nous.
        Curieux du monde dit :

        Merci beaucoup 👍🏻 ☀️ 🌴

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas! Annuler la réponse.