Visiter le Lagon Bleu: tout ce qu’il faut savoir

visiter-le-lagon-bleu

Voyager en Islande coûte la peau des fesses et, lorsque l’on s’informe des prix pour visiter le Lagon Bleu, on se demande si cela en vaut la peine ou non. Voici mon opinion et ma propre expérience afin de t’aider à prendre une décision.

Rien n’est stable dans le monde du voyage. N’oublie pas de vérifier les avertissements de ton gouvernement ainsi que ceux de ta destination avant de t’aventurer quelque part. De plus, même si je garde mes articles le plus à jour possible, il est de la responsabilité du voyageur de vérifier toute information trouvée sur ce blogue auprès des diverses instances et organisations officielles et de consulter un guide de voyage. (Lire toutes les conditions d’utilisation du site)

Visiter le Lagon Bleu lors de son voyage en Islande

En préparant mon voyage en Islande, je me suis demandée à plusieurs reprises si je devais ou non visiter le Lagon Bleu. Est-ce un attrape-touriste? Devrais-je payer pour cela? Existe-t-il d’autres attractions plus dignes de mon temps?

Il faut savoir que je ne suis pas le type de voyageuse qui souhaite absolument voir les attractions majeures. Ainsi, je ne tenais pas mordicus à aller au Lagon Bleu. D’ailleurs, j’ai décidé de m’y rendre la veille de mon retour à Montréal, à la dernière minute, quasiment sur un coup de tête.

Alors, faut-il visiter le Lagon Bleu ou pas pendant son voyage en Islande? Voici l’expérience d’une fille qui n’était pas vendue d’avance à l’idée.

Lire plus: Partir en Islande: 12 informations essentielles à savoir avant de voyager

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

visiter-le-lagon-bleu-islande
Photo by Chris Lawton on Unsplash

1. La réservation pour le Lagon Bleu

Il faut réserver avant de se présenter au Blue Lagoon. Le site officiel est bien fait et la réservation en ligne se fait rapidement. Le forfait de base inclut un masque de silice et une boisson (alcoolisée ou non).

Les prix varient en fonction de l’heure de la visite et de la période de l’année. Le site est achalandé, oui, mais j’ai réservé à la dernière minute en pleine saison touristique et il restait de la place. Il n’est donc pas obligatoire de te procurer tes billets des semaines à l’avance; cette visite peut s’improviser.

2. Le prix

Au coût d’environ 85$ canadiens (60 euros), j’ai trouvé le prix juste en fonction de l’expérience que j’y ai vécue. Je ne suis pas une amatrice de spas, même qu’à la maison j’en profite rarement. Alors si j’ai apprécié ce que le Lagon Bleu offre, cela veut dire beaucoup!

La boisson gratuite, le masque de silice, la qualité des installations et l’absence de limite de temps rendent le prix plus que fair. En fait, c’est probablement une des seules activités en Islande où je n’ai pas eu l’impression de trop payer pour ce que j’obtenais en retour.

photo-des-vestiaires-vue-du-lagon-bleu
Photo by Harshil Gudka on Unsplash

3. L’arrivée au Lagon Bleu

Je dois admettre que c’est un peu là où je me suis dit: « Yikes. This is a big place. Et il y a foule. »

Je n’aime pas les endroits remplis à pleine capacité, je déteste sentir que je dois partager mon espace avec mille autres personnes.

Le stationnement du Blue Lagoon est immense et plein à craquer, remplis d’autobus de tours organisés et de voitures de location.

Mon premier réflexe a été de penser: « That’s just not my scene. » (C’est peut-être pour cela qu’ils te font réserver à l’avance, pour ne pas que tu te sauves et ailles faire une randonnée à la place. 😅)

4. Les vestiaires

La réception est grande et tout se passe rapidement. On te donne serviette et bracelet, puis tu peux ensuites te rendre aux vestiaires. Ceux-ci sont propres bien que petits. On y évolue à l’écart, tant au niveau de l’espace physique que de l’espace disponible dans les casiers.

La coutume islandaise exige que toute personne se lave entièrement nue avant d’entrer dans le lagon. Dans ce cas précis, les douches sont privées (ce qui est loin d’être le cas ailleurs au pays). Il n’y a donc pas d’excuse pour ne pas satisfaire aux attentes.

Dans les douches, on trouve du shampooing et du revitalisant. Si tu as l’intention de tremper tes cheveux dans le lagon, il est fortement recommandé de les recouvrir de revitalisant avant.

À la sortie du Lagon Bleu – carrythebeautiful.com

5. L’entrée dans le Lagon Bleu

Les vestiaires te mènent droit à l’entrée du lagon. À l’extérieur, des crochets sont disponibles pour y déposer ta serviette. J’ai trouvé que c’était un peu bordélique. Des serviettes s’envolaient au vent et il n’y avait aucun moyen de te rappeler où tu avais déposé la tienne. C’est sûr que les gens commettent des erreurs et partent avec la mauvaise serviette sans en avoir l’intention.

Après avoir pesté un peu contre cette lègère désorganisation, tu relèves la tête, and take in the view. L’endroit est de toute beauté. L’eau du lagon bleu poudre s’étend à perte de vue et, tout autour, des montagnes de roches volcaniques noires se dressent, menaçantes et mystérieuses, à l’horizon. On n’arrive pas à déterminer s’il s’agit d’un décor sorti droit de l’enfer ou du paradis.

Lire plus: Paysages d’Islande: les 7 incontournables de la péninsule de Snaefellsnes

6. Une fois dans l’eau

Comme c’est plutôt frais à l’extérieur, même en plein été, tu ne perds pas de temps à flâner et glisses rapidement dans l’eau qui s’avère parfaitement chaude et confortable. La texture laiteuse surprend, ni tout à fait lisse ni totalement crèmeuse. La sensation sur la peau est définitivement unique. Il y a quelque chose d’étrange à marcher sur le sol rocailleux sans en voir le fond, mais la sensation est enveloppante.

Même si beaucoup de gens s’y trouvent, on arrive aisément à dénicher un coin tranquille. Le lagon reste vaste, beaucoup plus que je ne l’imaginais, et on n’a pas l’impression de se marcher sur les pieds. (Il suffit de s’éloigner des points d’accès et des deux bars). Plus on s’aventure loin, plus il s’avère possible de relaxer, de fermer les yeux et de se détendre complètement.

Deux bars se situent directement dans le lagon: un où l’on sert des boissons et un second où l’on distribue des masques de silice. Pas besoin de sortir de l’eau pour en profiter. (Une boisson et un masque sont inclus dans le forfait de base, mais les prix sont raisonnables si jamais tu désires une deuxième consommation ou d’autres produits corporels.)

Siroter un verre de vin entourée de ce paysage magnifique, ensevelie jusqu’au cou dans cette au laiteuse, le visage couvert d’une épaisse crème blanche demeure une expérience exceptionnelle.

entrée-dans-le-lagon-bleu-islande
Image by rstefano12 from Pixabay

7. À la sortie du Lagon Bleu

C’est un peu là que l’effet touristique te heurte de plein fouet. Pour sortir des installations, tu n’as d’autre choix que de passer à travers la boutique souvenirs. On y vend également différents produits pour la peau tels des masques, des gommages, du shampoing, etc.

Aussi, tu réalises que tu as croisé la moitié des nations de la Terre au cours des dernières heures, mais aucun Islandais. Le Lagon Bleu est unique en son genre et une expérience qu’il sera impossible de vivre ailleurs qu’en Islande. Toutefois, l’endroit est réellement devenu un attrait touristique évité par la population locale.

Lire plus: Que voir en Islande du Nord: Top 7

8. Qu’en est-il des problèmes de cheveux?

Si tu lis un peu sur le sujet, tu peux tomber sur des histoires d’horreur de voyageurs qui affirment que tremper leurs cheveux dans l’eau du Lagon Bleu les a ruinés. Or, en suivant les recommandations du Lagon Bleu, il ne devrait pas y avoir de problème.

La première étape est de mouiller ses cheveux et de les enduire du revitalisant offert sur place avant la baignade.

Par après, il faut les rincer avec un shampoing clarifiant. Pendant deux ou trois jours, les cheveux gardent un aspect… craquant, un peu comme si on avait appliqué trop de gel. Après quelques shampoings, tout redevient normal. Les cheveux ne sont pas abîmés, il s’agit simplement de se débarrasser des minéraux.

9. Et les bijoux?

Mieux vaut les enlever. Tout ce qui n’est pas en or noicira au contact de l’eau. Je n’ai pris aucune chance et j’ai tout laissé au vestiaire. (Tout d’un coup qu’un bijoutier m’aurait vendu du toc…! 😉 )

Rejoins des milliers de lecteurs!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Ce blogue met de l’avant les voyages loin des foules et inspire les personnalités réservées à explorer le monde.

Envie d’obtenir un accès prioritaire à tous mes conseils et astuces?

En t’abonnant, reçois ma check-list de planification de voyage, un organisateur d’itinéraire et un budget voyage!

Le Lagon Bleu: Informations pratiques

Shampoing clarifiant: essentiel pour traiter les cheveux après la baignade au Lagon Bleu – Sur Etsy par earthandflowersca
Si tu as l’intention de prendre des photos à l’intérieur du lagon, tu ne peux pas te passer de cet article – Sur Etsy par Rainbowlinesgifts
Un joli souvenir du lagon – Sur Etsy par UlrichSchrankelShop

Qu’est-ce que le Lagon Bleu?

Le Lagon Bleu est un lac artificiel alimenté par l’eau de la centrale géothermique de Svartsengi. L’activité volcanique de l’île d’Islande permet de chauffer naturellement cette eau riche en silicates, sels minéraux et algues. Elle procurerait des bienfaits uniques pour la peau. La réflexion du soleil sur les cristaux présents dans l’eau lui donne cette couleur bleutée.

Guides de voyage

Réservations

Toutes les réservations se font en ligne directement sur le site du Blue Lagoon. Se présenter sans n’est pas recommandé. Il existe différents forfaits et certains inclus des massages, des gommages et un accès à une partie privée du lagon.

Il n’y a aucune limite de temps. (J’y suis restée environ deux heures.) Des événements spéciaux sont organisés lors du soleil de minuit ou au cours de la période des aurores boréales.

Quand visiter

Le Lagon Bleu se visite à l’année, du matin jusqu’en fin de soirée.

Carte-cadeau

Si ton budget de voyage est serré, tu peux demander à tes proches de t’offrir une carte-cadeau pour le Lagon Bleu (disponible sur leur site).

Repas

Si tu es prêt à délier les cordons de ta bourse, il est possible de manger un repas sur place avant ou après sa session thermale.

Où dormir

Le Blue Lagoon est près de l’aéroport de Keflavik (20 minutes). Beaucoup de gens optent donc pour le visiter en arrivant au pays ou la veille de leur départ. Il est possible de dormir directement sur le site du Lagon Bleu, mais à moins que ce soit le rêve d’une vie, je te conseillerais de chercher un hébergement ailleurs à Keflavik ou à Reykjavik.

Personnellement, je crois que Nupan Deluxe offre un excellent rapport qualité-prix côté hébergement à Keflavik. En plus, les hôtes offrent le transport vers l’aéroport.

Lire plus: Voyage en Islande: tout sur l’hébergement



Booking.com

Visiter le Lagon Bleu: Mot de la fin

Je suggère de visiter le Lagon Bleu lors de sa dernière journée en Islande. C’est ce que j’ai fait et cela a parfaitement conclu mon voyage.

En effet, voyager en Islande est dur. Il fait froid, on marche beaucoup, il vente et il pleut, puis on se prive de certains conforts et de petits plaisirs à cause des prix exhorbitants. Terminer par le Lagon Bleu permet de boucler le voyage avec un peu de luxe, sur un high. Idéal!

En-tête de l’article: Photo by Maarten van den Heuvel on Unsplash

Cheers for reading!

Rejoignez les 814 autres abonnés

3 commentaires sur “Visiter le Lagon Bleu: tout ce qu’il faut savoir

  1. J’avais adoré le lieu 😍. Même si c’est touristique, artificiel et qu’il faut payer, j’ai trouvé le lieu et la couleur de l’eau incroyable et que ça méritait bien une visite même si ce n’est pas la seule source d’eau chaude en Islande. Si je reviens dans ce merveilleux pays je n’exclue pas d’aller à nouveau au Blue Lagoon. D’autant plus que la péninsule où il se situe est de toute beauté 😍

  2. Nous aussi on a été là bas le dernier jour avant de rejoindre l’aéroport c’était super agréable et ça détend bien.

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas!