Visiter Hawaii: Comment éviter les foules à O’ahu

visiter-hawaii-éviter-les-foules

Visiter Hawaii est un rêve pour plusieurs. Les plages, les montagnes et les paysages volcaniques de l’archipel le plus isolé du monde font rêver. Or, il ne s’agit pas d’un rêve rare et unique. En effet, il y a affluence à Hawaii et, à prime abord, cela peut surprendre. Comme je suis une voyageuse dont le but ultime est de fuir la masse touristique, je te présente ici mes 10 astuces pour éviter les foules sur l’île de O’ahu.

Rien n’est stable dans le monde du voyage. N’oublie pas de vérifier les avertissements de ton gouvernement ainsi que ceux de ta destination avant de t’aventurer quelque part. De plus, même si je garde mes articles le plus à jour possible, il est de la responsabilité du voyageur de vérifier toute information trouvée sur ce blogue auprès des diverses instances et organisations officielles et de consulter un guide de voyage. (Lire toutes les conditions d’utilisation du site)

Visiter Hawaii et O’ahu en évitant les foules: 10 astuces

Comptant près d’un million d’habitants, O’ahu est l’île la plus peuplée de l’archipel d’Hawaii. En ajoutant entre 450 000 et 570 000 touristes par mois sur les quelques 1545 km² de l’île, on imagine facilement les problèmes de surpopulation et de tourisme de masse. (Hawaii’s Tourism Statistics, Hawaii Guide)

Cependant, si je prends la peine de t’en parler, c’est évidemment parce que j’ai une solution à offrir. Voici 10 conseils pour visiter Hawaii et éviter les foules à O’ahu afin de trouver un peu de tranquilité.

Lire plus: Le prix d’un voyage à Hawaii: mon budget détaillé

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

1. Sortir de Waikiki

Waikiki is just plain crazy. J’ai rarement vu autant de touristes se rassembler dans un si petit quadrilatère. C’en est étouffant, and it definitely takes some getting used to.

Malheureusement, Waikiki est presqu’inévitable en ce sens que la quasi totalié des hôtels se situent dans ce secteur. En effet, il existe une forte pression de la part des habitants de garder le reste de l’île le plus naturel et résidentiel possible (avec raison).

De plus, même s’il est possible de dénicher un Airbnb ailleurs, l’offre en restauration y reste limitée, les magasins vendant les commodités de base aussi et les déplacements en transport en commun sont plus difficiles.

On accepte donc de demeurer dans Waikiki pour la nuit, mais on en sort dès le début de la journée pour visiter d’autres régions.

Mon meilleur conseil: Évite les hôtels sur les rues Kuhio et Kalakaua qui sont hyper achalandées et bruyantes de même que les hôtels directement sur la plage de Waikiki, eux aussi assourdissants et surpeuplés. Je recommande de séjourner à Ilima Hotel (excellent rapport qualité/prix).



Booking.com

Hawaii-waikiki
Le calme avant la tempête: Waikiki à 7h le matin – carrythebeautiful.com

2. Éviter Waikiki Beach

Visiter Hawaii débute souvent par Waikiki Beach. Or, la première pensée que j’ai eue en voyant cette plage a été: « Quoi? C’est juste ça?!? » La réalité est loin de ce que l’on promouvoit sur les sites touristiques et Instagram.

Non seulement l’endroit est-il surévalué, mais il est également beaucoup, beaucoup trop achalandé. Chaque mètre carré est occupé, c’en est affolant. De plus, il ne s’agit vraiment pas de la plus belle plage de l’île. Loin de là.

En faisant l’effort de parcourir une courte distance en bus ou en voiture, il demeure possible de se retrouver sur une plage de sable blanc magnifique à partager avec un nombre restreint d’êtres humains.

Mon meilleur conseil: Si tu préfères visiter Hawaii sans trop t’éloigner de Waikiki, les plages de Southeast O’ahu et de Windward Coast sont à couper le souffle et restent peu fréquentées. Elles valent absolument le déplacement.

3. Mon alternative à Diamond Head

Le tourisme de masse s’avère prévisible. Tout le monde veut se rendre à Diamond Head, un cratère volcanique, pour la vue sur Waikiki qu’il procure. Cette dernière est remarquable, je le concède.

Toutefois, quand il fait 35 degrés, as-tu vraiment envie de partager le peu d’espace disponible entassé contre des inconnus? Car tu ne seras pas seul, à Diamond Head.

Si ce qui t’intéresse est la vue, je te suggère de plutôt te rendre au Punchbowl (National Memorial Cemetery of the Pacific). Cet endroit m’a vraiment surprise! Ce cratère volcanique tient lieu de cimetière où sont enterrés 50 000 militaires décédés au cours de la Deuxième Guerre mondiale. S’y trouvent également les restes de nombreux Hawaiiens sacrifiés pour les dieux il y a fort longtemps. Une paix et une sérénité se dégagent du Punchbowl comme à peu d’autres endroits à O’ahu.

Et quel est le secret bien gardé du Punchbowl? Un poste d’observation accessible par un court sentier plus ou moins bien identifié qui offre une vue imprenable sur Honolulu, une mer turquoise et les montagnes.

And the best part? Tu n’y croiseras personne! Le belvédère est grand et probablement que tu l’auras pour toi tout seul. En plus, le Punchbowl est en quelque sorte un musée à ciel ouvert sur les batailles menées par les troupes américaines dans le Pacifique.

La tranquilité, une vue sublime et un brin d’histoire en prime. Quoi demander de mieux?

Mon meilleur conseil: Mieux vaut visiter le Punchbowl avant 11h ou après 15h, car on y trouve peu d’ombrage.

4. Se lever tôt et profiter des fins de journée

Un autre aspect prévisible concernant les touristes est qu’ils dorment jusque tard en matinée. Ils ne se pressent pas et prennent leur petit-déjeuner en sirotant un café pour envahir les sites touristiques après dix heures. Même les rues de Waikiki sont paisibles à l’aube (ça dit tout!).

Puis, les fins d’après-midi et débuts de soirée représentent une excellente opportunité pour faire une balade. Tous retournent à l’hôtel pour se doucher ou se ruer vers les restaurants, désertant ainsi de nombreux sites.

Ainsi, se lever tôt de même que de profiter des fins de journée peut être vraiment intéressant.

Mon meilleur conseil: Une balade agréable, depuis Kapi’olani Regional Park à Waikiki, consiste à suivre la boucle de Diamond Head Road. Cette route mène au bord de l’eau à travers un quartier résidentiel. Tu croiseras Diamond Head Lookout, Diamond Head Beach Park, Diamond Head Lighthouse et de nombreux surfeurs.

5. Se tenir loin des attrape-touristes

Le pire est certainement la plantation Dole. Une marée humaine tente une file chaotique pour se procurer des chandails et toutous fabriqués en Chine ou pour goûter au Dole whip (une crème glacée que l’on peut se procurer partout à Waikiki). On expérimente des problèmes similaires sur les fermes de noix de macadam, les produits faits en Chine en moins.

6. Visiter les jardins botaniques

Le comté d’Honolulu compte cinq jardins botaniques et ils sont fabuleux. Même si certains demeurent plus populaires que d’autres, on ne s’y sent jamais à l’étroit et on peut aisément trouver des coins isolés.

Mon meilleur conseil: Les cinq jardins valent le détour, mais si le temps ne le permet pas et que tu dois absolument faire un choix, opte pour Ho’omaluhia.

Ho’omaluhia Botanical Garden – carrythebeautiful.com

7. Explorer Leeward O’ahu et Wai’anae Coast

Peu de touristes se rendent là où l’on retrouve le plus d’Hawaiiens natifs. Ici, la chaîne de montagnes Waiʻanae domine le paysage, repoussant les berges à quelques mètres à peine de l’océan. Cette chaîne de montagnes est plus aride que celle de Ko’olau, changeant dramatiquement le paysage. Les plages abondent et il existe plusieurs options de randonnée.

8. Se balader sur le boulevard Ala Wai

Tandis que tous s’entassent sur la promenade de Waikiki Beach ou sur les rues Kuhio et Kalakaua, le passage du canal Ala Wai est déserté des touristes. Il s’agit pourtant d’un endroit serein où les locaux vont à vélo, joggent ou marchent avec leur chien. Je m’y suis rendue presqu’à tous les soirs et c’était un réel bonheur de pouvoir profiter d’autant de tranquilité.

Balade sur le bord du canal Ala Wai

9. Visiter les musées

À l’exception de Pearl Harbor, les musées ne sont pas ce qu’il y a de plus courus à O’ahu. Les visiteurs préfèrent les plages, les bons restaurants et la randonnée en montagne. Peu tiennent à explorer les musées même si Honolulu présente des choix intéressants tels le Bishop Museum ou encore le Honolulu Museum of Art.

Mon meilleur conseil: Plusieurs musées requièrent une réservation. C’est entre autres le cas de Shangri-La et du Bishop Museum. N’attends pas à la dernière minute pour garantir ta place.

Lire plus: Les nouvelles réalités du voyage post-pandémie

10. Explorer Honolulu la fin de semaine

À Honolulu, les samedis et dimanches sont paisibles. Tu peux te promener dans les quartiers de la ville sans craindre les attroupements.

Si plusieurs se rassemblent au centre commercial Ala Moana, le Ala Moana State Park et les secteurs historiques sont quasi déserts.

Mon meilleur conseil: Vérifier les heures d’ouvertures du palais ou de toute autre place que tu souhaiterais voir de l’intérieur. Certains endroits sont fermés le week-end.

Visiter Hawaii et O’ahu sans les foules: Mot de la fin

Waikiki s’avère déboussolant à prime abord, mais il ne faut pas s’arrêter au chaos qui y règne. Malgré la petitesse de l’île de O’ahu, dénicher des coins reculés et discrets est loin d’être une mission impossible!

Quelle astuce listée ici te plaît le plus pour visiter Hawaii?

Cheers for reading!

Rejoignez les 832 autres abonnés

2 commentaires sur “Visiter Hawaii: Comment éviter les foules à O’ahu

    1. Tant mieux! En dénichant les coins tranquilles, on entend les oiseaux tropicaux qui gazouillent dans les arbres, c’est vraiment un beau son!

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas!