Comment préparer un voyage à Londres parfait

préparer-son-voyage-à-londres

Comment préparer un voyage à Londres sans perdre la tête? Car la ville est immense et il est facile de se sentir étourdi lorsque l’on tente de planifier un itinéraire, des activités et des réservations. Voici 10 conseils pour organiser une visite à Londres parfaite.

Lire plus: 20 habitudes anglaises qui te donneront envie de mettre les pieds en Angleterre

Rien n’est stable dans le monde du voyage. N’oublie pas de vérifier les avertissements de ton gouvernement ainsi que ceux de ta destination avant de t’aventurer quelque part. De plus, même si je garde mes articles le plus à jour possible, il est de la responsabilité du voyageur de vérifier toute information trouvée sur ce blogue auprès des diverses instances et organisations officielles et de consulter un guide de voyage. (Lire toutes les conditions d’utilisation du site)

10 conseils pour préparer un voyage à Londres parfait

De façon générale, les city trips exigent moins de planification qu’un road trip puisque visiter une grande ville est propice à l’improvisation.

Ainsi, il est vrai que tu pourrais débarquer à Londres sans t’y être préparé et tu serais capable d’explorer la cité sans difficulté majeure.

Toutefois, de par sa taille et sa quantité phénoménale d’attractions, je trouve que Londres nécessite une planification minimale afin d’être en mesure de gérer efficacement ses déplacements et de profiter au maximum de ses journées de voyage.

Suivre ces 10 conseils pour bien préparer un voyage à Londres devrait assurer un certain succès à ton aventure.

Lire plus: 19 choses qui m’ont surprise en Angleterre

Cette page contient des liens affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

1. Préparer un voyage à Londres: prévoir de 5 à 6 jours

Pour bien préparer un voyage à Londres, on débute par déterminer la longueur de son séjour. Cinq journées complètes permettent d’explorer sans se presser un éventail d’activités. Six jours s’avèrent idéaux.

Lire plus: Comment visiter Édimbourg entre amis: 10 activités pour s’amuser

planification-de-voyage-avec-ordinateur-carte-appareil-photo-et-carnet
Image by Edeltravel_ from Pixabay

2. Comprendre la géographie de Londres

Une des premières chose à faire pour préparer un voyage à Londres est de comprendre l’organisation de la ville. Pour ce faire, une carte géographique est nécessaire.

En l’analysant, on constate l’étendue de la métropole. Londres est vaste et compte des dizaines de quartier. Mieux vaut se familiariser avec les régions centrales, visuellement parlant, avant le départ. En ayant une idée globale de ce à quoi la ville ressemble, il sera plus facile de déterminer quoi visiter, à quel moment et de combiner plusieurs attractions en une journée.

Ainsi, les quartiers centraux sont City of London et le West End, au nord de la Tamise. La majorité des attractions s’y trouvent. Chacun de ces quartiers se subdivise en d’autres plus petits secteurs. Par exemple, le West End comprend comprend Soho, Covent Garden, St-James’s, Mayfair, Holborn et Marylebone.

Le seul coin abondamment fréquenté par les touristes au sud de la Tamise est South Bank.

À l’ouest du West End, Kensington vaut une visite (lui-même incluant Chelsea, Pimlico et Knightsbridge). Au nord, Hampsted et North London demeurent intéressants pour ceux qui préfèrent éviter les hordes et se limiter aux coins tranquilles. À l’est, Clerkenwell, Shoreditch et Spitalfields sont reconnus pour leurs pubs et leurs bars ainsi que pour des boutiques excentriques.

Il s’agit là des principaux secteurs où un touriste découvrant la ville passera le plus de temps. Greenwich, au sud-est, et Richmond, complètement à l’ouest, possèdent quelques attraits, mais peut-être pas pour une première fois à Londres.

Afin de visualiser la ville, consulte Google Maps ou encore procure-toi un guide de voyage. Des cartes géographique y sont toujours incluses.

À magasiner sur The Book Depository
À magasiner sur The Book Depository

3. Se familiariser avec le système de transport

This is key. Si tu atterris à Heathrow sans jamais avoir ragardé la carte du Tube, tu seras déboussolé. Il importe de comprendre le système de métro, d’autobus, d’overground et de train avant de partir. On l’appelle Transport for London (TFL).

D’abord, le Tube est le système de train souterrain qui compte 14 lignes principales et 272 stations. It can be overwhelming. Certaines lignes ne fonctionnent pas le week-end, en dehors des heures de pointe ou les jours fériés. Voilà pourquoi il importe de se renseigner au préalable afin de faire un bon choix d’hôtel et de savoir comment s’y rendre depuis l’aéroport.

Ensuite, il existe le London Overground dont les trains circulent en surface en empruntant les voies du système ferroviaire.

Puis, des tramways, appelés London Tram, desservent principalement le sud de la ville, là où tu n’iras probablement pas. Néanmoins, sache qu’ils font partie du TFL et que les tarifs sont les mêmes que pour l’autobus.

Tu remarqueras également, sur la carte du Tube, le Thameslink. Il s’agit d’un train fonctionnant 24 heures sur 24 reliant des points centraux de Londres et ses deux rives. Le Thameslink fonctionne indépendamment du Tube, c’est-à-dire qu’il n’est pas géré par TFL, mais tu peux tout de même payer avec une carte Oyster.

Plusieurs stations du Tube sont rattachées à une gare. Tu devras te rendre à l’une d’elles si tu désires faire un day trip à l’extérieur de Londres tel Oxford, Bath ou Cambridge.

Le TFL est divisé en 6 zones. En tant que touristes, tu passeras le plus clair de ton temps à l’intérieur des zones 1 et 2. Plus tu t’éloignes, plus le tarif augmente. Celui-ci varie également en fonction de l’heure de la journée. Voyager au cours des heures de pointe du matin et du soir est donc plus dispendieux.

Enfin, l’entièreté du TFL est passé au paiement sans contact. Il faut se procurer une carte Oyster pour accéder au système de transport en commun ou encore payer avec une carte de crédit ou Apple Pay (comme un tap à la guérite).

Le site de Transport for London TFL contient toutes les informations dont tu as besoin. Cela vaut grandement la peine d’y jeter un coup d’oeil pour savoir à quoi s’en tenir.

Mon meilleur conseil: Oui, le Tube est fantastique. Or, déplace-toi en autobus si tu le peux. Il y a moins de gens et cela te permet de voir la ville en même temps. Il existe plus de 700 circuits différents, mais on s’y retrouve facilement en utilisant Google Maps. En effet, l’app te suggèrera, en temps réel, plusieurs itinéraires possibles et indiquera l’arrêt.

préparer-un-voyage-à-londres-tube
Sur Pixabay par TheOtherKev / 4942 images

4. Planifier un itinéraire par quartier

Le réseau de transport de Londres est extraordinaire et se rend partout. Or, il possède le défaut de sa qualité, c’est-à-dire que tu peux perdre un temps fou à passer d’un quartier à l’autre pour visiter tout ce qui t’intéresse.

C’est ici que préparer son voyage à Londres rigoureusement est payant. Il importe de se renseigner et de déterminer en avance quoi visiter.

Dresse une liste de tout ce que tu souhaites voir et faire. Organise cette liste par quartier. Renseigne-toi sur le temps nécessaire afin de profiter de chacune de ces attractions. Planifie ensuite un itinéraire où les grandes lignes de chaque journée sont tracées.

Mon meilleur conseil: Planifie un itinéraire détaillé de la même façon que tu planifierais un road trip. Détermine en avance ce que tu visiteras, dans quel ordre, à quel moment de la journée et à quelle date. Ce processus exhaustif te simplifiera la vie une fois sur place. De cette façon, tu en verras plus et mieux. You can thank me later.

préparer-un-voyage-à-londres-pub
Image by Albrecht Fietz from Pixabay

5. Ne pas surcharger son horaire

Tout prendra plus de temps qu’anticipé: les déplacements, les visites, la marche, etc.

Aussi, Londres s’avère propice aux inspirations soudaines, aux détours; on se laisse aller à explorer une rue qui serpente et attire notre regard ou encore on ne résiste pas à la tentation du pub ou d’une boutique.

Mon meilleur conseil: Lorsque tu prépares ton itinéraire, laisse toujours une journée « vide » où rien n’est prévu. Cela te permet de remettre à plus tard ce que tu n’auras pas eu le temps de faire, de participer à un événement auquel tu n’étais pas au courant avant le départ ou de simplement relaxer dans un café, faire du lèche-vitrine, etc.

Rejoins des milliers de lecteurs!

Gratuit-6-pages-à-imprimer

Ce blogue met de l’avant les voyages loin des foules et inspire les personnalités réservées à explorer le monde.

Envie d’obtenir un accès prioritaire à tous mes conseils et astuces?

Abonne-toi au blogue et reçois toutes les nouvelles publications par courriel. Tu recevras également ma check-list de planification de voyage, un organisateur d’itinéraire et un budget voyage. Tout cela est gratuit!

6. Bien sélectionner le quartier où dormir

Désormais que ton itinéraire est prêt, il est temps de songer à l’hébergement. Choisis avec soin le quartier. Essaie de sélectionner un secteur à distance égale de la majorité des attractions de ton itinéraire. (Tu ne veux pas passer une heure en transport en commun matin et soir durant tout ton séjour.)

Aussi, vérifie à quelle distance de marche se trouve la station du Tube la plus proche de l’hôtel.

Mon meilleur conseil: Les hôtels et auberges situés près du Circle Line représentent d’excellentes options.

7. Réserver son hébergement 2 à 3 mois à l’avance

Londres possède une panoplie d’options d’hébergement. Même à la dernière minutes, tu dénicheras quelque part où rester. Le problème est: à quel prix?

Londres s’avère onéreuse et réserver son hébergement deux à trois mois d’avance t’assure de trouver dans ton budget. De nombreux hôtels exigent de payer en avance et ne sont malheureusement pas remboursables (à moins de débourser significativement plus pour un tel avantage).

De plus, si tu voyages en famille et que tu dois trouver une chambre pouvant accommoder plus de deux personnes, cela ajoute une difficulté supplémentaire et devrait justifier à elle seule la réservation hâtive.

Enfin, ne t’étonne pas de la taille des chambres: l’espace est rare et coûte cher. Les chambres sont minuscules. Il ne faut pas s’arrêter à cela.

Lire plus: Où dormir en Amérique du Nord et en Europe: ma liste de favoris

Mon meilleur conseil: Voici des hôtels et des auberges bien situés qui offrent un bon rapport qualité-prix: The Resident Kensington (Earl’s Court); Apex London Wall (Bank/Liverpool Street); The Resident Victoria (Victoria/St-James’s Park); The Gate ApartHotel (Aldgate); London House Hotel (Bayswater)

8. Réserver les attractions à l’avance

Évidemment, tu pourrais décider de visiter Londres en déambulant simplement dans les rues et en profitant du paysage. Après tout, tu peux voir Buckingham Palace, Big Ben, Westminster, Tower Bridge et j’en passe sans entrer à l’intérieur.

Toutefois, si tu désires explorer des palais, des musées, bénéficier d’un tour guidé ou encore savourer un afternoon tea, sache que la vaste majorité des ces activités exigent des réservations.

Pour certaines, le faire à la dernière minutes n’est pas problématique tandis que pour d’autres, les billets s’envolent deux à trois mois d’avance. C’est le cas, entre autres, de tout ce qui est relié à Harry Potter, des afternoon teas les plus réputés ou encore de certains shows tendances sur le West End. En plus, même des sites gratuits exigent un ticket acheté au préalable (Sky Garden, par exemple).

Ainsi, si tu tiens mordicus à une attraction, il demeure préférable de retenir tes billets aussitôt que ton itinéraire est prêt.

Lire plus: Les nouvelles réalités du voyage post-pandémie

Mon meilleur conseil: Plusieurs endroits offrent un rabais en réservant en ligne. D’autres permettent to skip the queue en ayant acheté un billet en avance. Profites-en!

9. Prévoir des vêtements en fonction de la saison

Préparer un voyage à Londres, c’est aussi penser à la température. Eh oui! Le temps est moche en Angleterre! Les étés des dernières années ont certes été plus chauds que par le passé, mais l’automne, le printemps et l’hiver demeurent humides à souhait.

Prépare donc ta valise en conséquence. Un imperméable, un parapluie et des souliers à l’épreuve de l’eau sont primodiaux. En hiver, tuque, mitaines et foulards se montreront utiles.

De nombreux items de ma garde-robe voyage proviennent de lululemon. Magasine ton propre look voyage! ➡️

pluie-à-londres-picadilly-gens-avec-parapluies
Image by Foundry Co from Pixabay

10. Se renseigner sur la tenue de grands événements

Je ne suis pas quelqu’un qui aime les foules et les endroits achalandés. Cependant, les hordes à Londres ne m’ont jamais particulièrement dérangée car elles sont organisées.

Fais confiance aux Britishs to keep things in order. Même au coeur d’une fête et de ce qui pourrait facilement tourner au chaos.

Toutefois, Londres étant cosmopolite, des événements de grande envergure s’y tiennent et je te suggère d’éviter les secteurs concernés dans ces cas précis. En fait, évite Londres tout court. Le transport en commun sera désagréable et les prix des hôtels monteront en flèche.

Lire plus: Budget voyage: 13 dépenses à ne pas oublier

Tu pars en voyage bientôt?

Voici les ressources que j’utilise le plus:

*Certains de ces liens sont affiliés. Cela veut dire que si tu effectues un achat ou une réservation, je recevrai une commission (sans que cela ne te coûte un sou de plus). Ceci me permet de garder le contenu de ce blogue gratuit.

Préparer un voyage à Londres: Mot de la fin

Somme toute, bien qu’improviser un séjour à Londres et arriver sans grande planification reste possible, je ne te le conseille pas. Afin qu’il soit un réel succès, mieux vaut préparer un voyage à Londres avec soin. Comme je le dis souvent, voyage avec un coeur de hippie, mais orchestre le tout méthodiquement et méticuleusement!

En-tête de l’article: Image by StockSnap from Pixabay

Cheers for reading!

4 commentaires sur “Comment préparer un voyage à Londres parfait

  1. Je n’ai jamais entendu parler de la géographie de Londres en français, alors j’ai lu « Tamise » et je me suis demandé « Y a-t-il une passoire géante quelque part ? ».

  2. Excellent article Anne-Marie. J’apprécie particulièrement lorsque tu nous guides sur le temps alloué pour une activité ou un trajet. J’ai bien hâte de retourner à Londres.

J'adore lire les commentaires! N'hésite pas!