Lettre d’amour à Édimbourg

lettre-d'amour-à-Édimbourg

En voyageant de par le monde, nous tombons continuellement amoureux des endroits que nous visitons. On tombe sous le charme d’une ville, d’un paysage, d’une coutume ou d’un pays et de ses gens au grand complet. J’adore sans contredit l’Angleterre et l’entièreté du Royaume-Uni et s’il y a une ville that swept me off my feet, c’est bien Édimbourg. À l’occasion de la St-Valentin, je lui ai donc écrit une lettre, un peu comme on l’aurait fait pour une ancienne flamme. Voici donc ma lettre d’amour à Édimbourg.

Articles connexes:

Lettre d’amour à Édimbourg

Cher Édimbourg,

Long time no see, but I still think about you every single day. Oh, not in a nostalgic or a depressing way, no. These are happy thoughts! It’s been years yet you are still on my mind. You made quite an impression, you know!

Je suis débarquée chez toi au cours d’un mois d’octobre morne et triste. Je me rappelle avoir d’abord été déboussolée par tous tes escaliers, certains plus discrets, camouflés et, d’autres, dévoilés au grand jour. La froidure humide de l’automne m’a également prise de court. Une Québécoise habituée aux -30 degrés Celsius grelottait sous son imperméable! On ne s’y méfie point, mais tu déploies une fraîcheur moite et pluvieuse qui pénètre jusqu’aux os!

Affirmer que j’ai eu le coup de foudre pour toi serait mentir. You grew on me. Tu sais, tu peux être rebutante. Tu es pas mal grise et le soleil ne frôle pas tes cieux régulièrement. Tes habitants, quoique super accueillants, possèdent cet accent incompréhensible qu’on met des semaines à maîtriser. (On finit par y arriver!) Tu es dispendieuse, les salaires sont plus bas qu’en Angleterre et se trouver un emploi chez toi est plus compliqué que dans les environs de Londres.

Aussi, tu as l’allure sauvage et il faut t’apprivoiser. J’ai tout d’abord commencé par me reconnaître dans les méandres de tes escaliers et de tes rues cachées, puis j’ai découvert tes parcs et Holyrood. Enfin, tous tes édifices aux vieilles pierres noircies d’apparence austère sont rapidement devenus, à mes yeux, ce que tu avais de plus beau. En découvrant ce que tes façades rigides et sévères dissimulent, on s’éprend vite de toi, Édimbourg.

château-de-pierres-au-bord-d'une-falaise
Château d’Édimbourg surplombant la ville – Photo by Abhishek Banik on Unsplash

Puis, tes pubs sympathiques et amicaux aux thèmes plus originaux les uns que les autres et ces Écossais qui se transforment en party animals la nuit venue (hello, Hogmanay!) ne sont que la pointe de l’iceberg. Que dire de ton majestueux château qui domine la ville et des jardins qui s’étendent à ses pieds? Comment ne pas être frappé par les teintes de braise de tous tes monuments? Ton centre-ville qui s’arpente à pieds, tes rues circulaires, ta chaussée mouillée en quasi-permanence, tes restaurants aux saveurs d’ailleurs, les marchés et le transport en autobus si efficace agrémentent un paysage et un panorama presque parfait.

Or, tu sais bien que j’ai vu en toi beaucoup plus que cela! Ce n’est pas ton apparence qui m’a séduite, mais ton caractère. Tu es fière, Édimbourg, et ça ne peut faire autrement que de se transposer chez quiconque demeurant dans ton antre assez longtemps. C’est paradoxal, mais c’est en errant à travers tes quartiers et en rencontrant tes gens que j’ai constaté que je devrais être fière d’être Québécoise, de notre histoire collective et de mes origines. Tu m’as aussi fait prendre conscience que j’avais beaucoup à offrir et que je n’avais pas à me préoccuper de ceux qui ne voyaient pas plus loin que la jeune fille calme et réservée. I learned my value with you et j’ai compris qu’elle ne dépendait pas du regard que les autres posent sur moi.

You’re a fighter, Edinburgh, and you definitely toughened me up. I have a thick skin now, one that an outsider will find hard to get through. You also taught me to trust my instincts, and that I was already carrying in my head and in my heart all that I needed to be successful. Finalement, tout comme toi, je suis devenue têtue et droite et je ne courbe pas facilement l’échine.

allée-couverte-de-dalles-dans-un-quartier-historique-la-nuit
Allée et raccourci par les escaliers… – Image by Michaela Wenzler from Pixabay

I guess what I’m trying to say, Edinburgh, is that you made me the woman I am today. I was a child when I got off the train at Waverley. Yes, I had already been traveling around the U.K for a while, and I had already seen a lot of England and of Northern Ireland. However, I had made friends right away after landing in London, friends who had accompanied me here and there, rarely leaving me by myself. With you, it was different. I was alone. Stupidly alone, not-having-a-clue-what-to-do-alone-or-why-I-was-even-walking-your-streets-alone.

You transformed me, and I am thankful for that. I owe you a lot, and I don’t think I can ever repay you. The only thing I can do is convince more and more people of your value, your appeal, your interest.

I honestly don’t know if we will see each other again, Edinburgh, as the world is huge, and there are so many places left for me to explore! On the other hand, I am thinking our paths will definitely cross another time since you played a major role in my life. I might have been just a passerby in the long history of your existence, and you might not recognize me, but it doesn’t matter. Like former lovers, it will take some time to get reacquainted, but the spark will have survived.

Édimbourg, j’espère que cette lettre te fait honneur et qu’elle s’avère à la hauteur de ta beauté, de ton importance et de ta magnitude.

Affectueusement, and with a wee bit of longing,

Anne-Marie

Lire plus:

Et toi, à quelle ville déclarerais-tu ton amour? Que lui dirais-tu et quel est l’impact que cette destination a eu dans ta vie? Raconte-moi tout cela en commentaire, ça m’intéresse!

Article connexe: Comment choisir son tatouage voyage en 14 conseils

Cheers for reading!

Rejoignez 714 autres abonnés

En-tête de l’article: Image by Peggy Choucair from Pixabay

14 commentaires sur “Lettre d’amour à Édimbourg

  1. Très jolie lettre,,, superbe description… si je devais écrire une lettre à mon tour ce serait pour l’île de la Réunion et plus particulièrement pour St Gilles-les-bains car cette ville a bouleversé toute mon existence…

    Aimé par 1 personne

  2. Your letter brought me back to the travels of my youth. Those memories and emotions are so ingrained into my being that I’ll always have a little of where I go become part of who I am. A love letter is the perfect expression of those experiences! Thank you:)))

    Aimé par 1 personne

  3. Magnifique lettre, ton écriture sait transporter 😍 ! Je crois que si de devais, j’écrirais une lettre à Perugia, en Italie qui m’a beaucoup apporté personnellement ☺️

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, merci beaucoup pour ce beau compliment! Ça me fait plaisir de lire ça. 🙏☺️
      Je n’ai jamais vu Perugia, mais je suis curieuse maintenant! 😊

      J'aime

  4. oh !j’espère bien visite l’Ecosse un jour. De plus j’ai une bonne raison car j’ai une amie qui n’habite pas trop loin d’Edimbourg. Dès que ce sera possible je vais m’inviter chez elle .. ah ah ah .Et pour l’accent je crois que ce sera eux qui ne comprendront pas mon anglais.. Donc j’aurai autant de difficiculté à les comprendre que eux à me comprendre. Bref, à quelle ville je pourrais déclarer mon amour ? Je crois que ca serait Amsterdam. J’ai visité une fois et j’ai adoré. Pas nécessairement pour le vélo ( j’en fait mais je n’ai pas osé ni eu le temps d’en faire dans cette ville). L’architecture, Les musés, une ville différente qui a une histoire sur tous les murs… Un bien beau texte que tu partages ici. MERCI.

    Aimé par 1 personne

    1. Ça me fait plaisir de lire que tu as aimé mon texte. 🙂
      Quant à l’Écosse, tu ne regretteras pas cette visite à Édimbourg. C’est vraiment une ville magnifique et tout à fait unique.

      C’est fou comme les voyages sont personnels et comme chacun en retire quelque chose de différent. Amsterdam est une ville qui ne m’a pas tellement plu, mais je comprends l’intérêt que d’autres y voient. 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.